Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430014081
ANCIENNES CARRIERES ET FRICHES DE LA BRASSELETTE

(n° régional : 40035003)

Commentaires généraux

Description

Les anciennes carrières et friches de la Brasselette se situent dans la vallée de la Bienne entre la route départementale D436 et la voie ferrée qui relie Saint Claude (39) à Oyonnax (01). Localisée juste à proximité de la Bienne, cette ancienne carrière de matériaux est aujourd'hui abandonnée. Sur ce site, apparemment non utilisé par l'agriculture, subsistent trois espaces ouverts peuplés par une végétation herbacée mésophile à xérophile de type pelouse. Le plus grand, au centre, est le moins enfriché. Les deux autres espaces, un au nord en bord de route et un au sud, sont recouverts par une fructicée de prunelliers, d'aubépines et d'épines vinettes ainsi que de frêne, de chênes et d'érables champêtres.

Dans la zone de pelouse située au centre, le substrat de matériaux calcaires fin et très filtrant produit au cours de l'exploitation de la carrière favorise le maintien d'une végétation herbacée xérophile se rapprochant du xérobromion et laissant des zones de sol nu. Ce substrat a limité la dynamique d'enfrichement de la pelouse, qui a été plus rapide dans les deux autres zones qui possèdent des sols plus profonds.

La zone de pelouse centrale, est entourée par une forêt claire thermophile de chênes pubescents et de noisetiers. Au sud du site sur des sols plus profonds on trouve une forêt dominée par des frênes, des érables champêtres, des hêtres et des épicéas.

Ces formations herbacées enclavées dans la forêt sont envahies par le brachypode penné& quasi sur l'ensemble de leur surface, excepté pour la pelouse au centre dont seule sa partie nord est concernée.

Une quinzaine de ruches sont installées dans la pelouse centrale. A l'est, juste à la périphérie du site se trouve une décharge sauvage avec des déchets épars et de quelques pieds d'une plante exotique potentiellement envahissante : le Buddleia.

Le site de la Brasselette fait partie d'un corridor de milieux secs qui, le long de la vallée de la Bienne, favorise le déplacement d'espèces liées à ces milieux. Ceux-ci sont rares dans les environs immédiats.

 

La valeur patrimoniale du cortège d'insectes est forte et est principalement liée aux papillons de jour présents : la Bacchante est en effet inscrite à l'annexe 4 de la directive Habitats, Faune, Flore. Concernant, les orthoptères, l'Oedipode stridulante a été découverte sur le site. Cette espèce patrimoniale est liée aux pelouses sèches, chaudes et présentant des zones de sol nu. Cette espèce est en danger d'extinction en Franche-Comté.

Cinq espèces d'odonates ont été trouvées sur ces pelouses.

Enfin, deux espèces végétales, dont une vulnérable en Franche-Comté, et l'autre en danger d'extinction, sont recensées sur le site.

 

Statut de protection

La présence d’espèces d’insectes et d'amphibiens protégés confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit tout acte de destruction vis-à-vis des espèces et de leur milieu (arrêtés du 23/04/2007 et du 19/11/2007).

 

Objectifs de préservation

Conserver sur le long terme l'entomofaune patrimoniale que le site abrite impose de mettre en place des actions de gestion pour limiter la fermeture des milieux ouverts par les ligneux (débroussaillage, pâturage, ...). Ces actions doivent être conduites dans l'objectif de maintenir des milieux herbacés ras mais aussi pour maintenir des lisières forestières thermophiles claires riches en strate herbacée, favorables à la reproduction de la bacchante. Ces actions devront être entreprises en priorité au nord et au sud de la zone sur les pelouses les plus enfrichées.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible