Logos SINP

ZNIEFF 430015580
PELOUSES DE LA CREUSE ET AU PESON

(n° régional : 43489030)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Au sud du département du Jura, la région naturelle de la Petite Montagne se situe entre la plaine de Bresse et le cours de l’Ain. Ce territoire est ainsi dénommé d’après la fréquence des reliefs tourmentés. La structure géologique est constituée de trois faisceaux associés à deux étroites bandes de plateaux, ce qui se traduit par une alternance de crêtes et de dépressions orientées globalement nord-sud.

 

Au lieu-dit la Grande Croix, les pelouses de la Creuse et au Peson se différencient selon la nature du sous-sol ; à cet endroit, le soubassement calcaire du Jurassique (Rauracien) émerge localement des dépôts morainiques glaciaires plus ou moins imperméables. Il en résulte une juxtaposition de plusieurs associations : pelouse calcicole mésoxérophile à phalangère ramifiée (sur sol squelettique) ou mésophile à brome et sainfoin (sur terrain plus profond), ainsi qu’une pelouse marnicole à blackstonie perfoliée et même une prairie humide oligotrophe à molinie dans les secteurs les plus humides. De façon générale, les pelouses sont des formations herbacées basses s’installant à la faveur de facteurs particuliers : sol superficiel à squelettique, relative pauvreté en éléments nutritifs, ensoleillement important. En outre, les groupements sur marne sont soumis à des contraintes supplémentaires (fort contraste hydrique, faible stabilité des sols constamment rajeunis par l’érosion, humus peu épais). Ce type de pelouse original est caractéristique du Jura où il est bien représenté, surtout en Petite Montagne. Le cortège floristique comprend à la fois des plantes thermophiles remarquables (dont de nombreux éléments d’affinité méditerranéenne) et d’autres caractéristiques des prairies hygrophiles. La présence de trois plantes protégées, dont l’aster amelle (protection au plan national), caractéristique des ourlets thermophiles externes, accentue la richesse de cet ensemble. En Franche-Comté, le principal pôle de répartition de cette astéracée se situe en Petite Montagne et dans le Revermont. L’évolution naturelle des pelouses tend vers une recolonisation par les ligneux, ce qui se traduit par la présence d’une fruticée à genévriers.

 

A ces habitats structurés de façon hétérogène est associée une faune typique. Avec 15 espèces relevées, le cortège de papillons diurnes est assez riche. Des pontes d'azuré de la croisette ont été observées sur gentiane jaune (ce qui constitue une particularité en Petite Montagne) mais leur faible densité semble indiquer une population réduite. D’ailleurs cette espèce n’a pas été revue récemment. D’autres papillons remarquables sont également recensés : le damier de la succise (protégé et d’intérêt européen, strictement lié à la présence de la succise des prés, plante-hôte de ses chenilles), l'azuré du genêt, le fadet de la mélique et la thécla du prunelier.

 

STATUT DE PROTECTION

Cette zone est incluse dans le réseau Natura 2000 « Petite Montagne du Jura ». En outre, la présence d’espèces protégées confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêtés ministériels des 20/01/82, 22/06/92 et 23/04/07).

 

OBJECTIFS DE PRÉSERVATION

D’une manière générale, les pelouses sont des milieux semi-naturels relictuels et en régression. Si ces habitats présentent encore globalement un bon état de conservation en Petite Montagne, les secteurs les moins accessibles ou difficiles à exploiter risquent d’être abandonnés progressivement par l’agriculture, ce qui conduirait à leur enfrichement.

 

Les principaux objectifs de conservation concernent :

- le maintien des zones de pelouses ouvertes ;

- la préservation de la diversité structurale de l’éco-complexe. Il convient notamment d’adapter la pression de pâturage afin de ne pas engendrer de déséquilibres fonctionnels. Toutefois une grande prudence s’impose avant toute intervention sur les faciès à gentiane jaune en raison de la présence de l'azuré de la croisette ; les refus pourraient ainsi être traités manuellement.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible