Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430020039
TOURBIERE DES FAUX GEANTS

(n° régional : 50152008)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

La partie occidentale des plateaux gréseux et de la moyenne montagne vosgienne, aux confins de la Franche-Comté, se caractérise par de grandes surfaces boisées au sein desquelles sont disséminés étangs et tourbières. La tourbière des Faux Géants, localisée sur la commune de la Montagne, est implantée à hauteur du bois des Baumes. Bien que cette zone tourbeuse intraforestière soit fortement colonisée par les ligneux, de belles plages ouvertes subsistent encore, ce qui confère à ce site un grand intérêt écologique.

L'altitude, le climat froid et très humide, le substratum géologique cristallin associé aux placages glaciaires plutôt imperméables, la nature acide des eaux de ruissellement et des précipitations ainsi que le relief peu accidenté sont autant de conditions favorables à la formation de tourbières dans ce secteur. Divers cas se présentent selon le type d'alimentation hydrique : radeau flottant à la surface d'un étang, ruissellement le long d'une pente douce ou encore accumulation et stagnation d'eau dans une dépression, comme c'est le cas pour la tourbière des Faux-Géants. Si l'alimentation en eau intervient latéralement à l'origine, les apports météoriques (précipitations) s'y ajoutent ou s'y substituent totalement ensuite. Sur ce site, des groupements de bas-marais acide et de tourbière bombée active (haut-marais acide) cohabitent étroitement avec des communautés à rhynchospore blanc occupant les gouilles et les dépressions plus humides. Ces associations sont caractérisées par la présence de sphaignes et d'un cortège typique inféodé à ces conditions particulières.

Bien que qu'elle soit relativement boisée, la tourbière des Faux-Géants n'en reste pas moins un milieu remarquable : elle héberge en effet deux plantes carnivores protégées à l'échelon national, les rossolis à feuilles rondes et à feuilles intermédiaires. Ce secteur périvosgien constitue l'unique pôle de répartition de cette dernière espèce en Franche-Comté.

A ces habitats tourbeux imbriqués est associée une faune typique, notamment sur le plan entomologique. Il faut ainsi souligner la présence d'une population viable d'un papillon protégé en France, le nacré de la canneberge : cette relicte glaciaire trouve ici des plages conséquentes de cette petite myrtille inféodée aux tourbières à sphaignes qui constitue la plante-hôte de ses chenilles.

 

STATUT DE PROTECTION

Aucune protection réglementaire de l'espace n'a été mise en place. En revanche, la présence de plantes et d'un insecte protégés confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêtés ministériels des 20/01/82 et 23/04/07).

 

OBJECTIFS DE PRESERVATION

Les tourbières de Haute-Saône s'étendent sur moins de 250 hectares pour une centaine de sites. Ces réservoirs de biodiversité assurent également des fonctions de régulation hydrique (" rôle d'éponge ") et d'épuration des eaux. Compte tenu de sa valeur et de la rareté des habitats représentés, la sauvegarde de cette zone est prioritaire. Sa préservation implique le maintien de la fonctionnalité hydrologique et des conditions oligotrophes. La situation de la tourbière des Faux-Géants au sein d'un massif boisé la préserve d'atteintes liées au drainage et à l'assainissement, opérations à proscrire impérativement. Par contre, cette tourbière est traversée par des pistes de ski de fond.

L'évolution naturelle de ces habitats tend progressivement vers un assèchement puis une colonisation par les ligneux ; si l'embroussaillement semble être peu actif dans la partie est, les secteurs occidentaux sont plus vulnérables. Il serait souhaitable de programmer des travaux de réouverture de ces milieux afin d'établir des connexions entre les trouées tout en préservant les groupements patrimoniaux et notamment les plages de canneberge (mesures favorables à la pérennité de la population de nacré de la canneberge). Enfin, il convient de limiter les apports d'engrais dans les prairies humides avoisinantes.

 

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible