ZNIEFF 430020047
MONTCIERGE

(n° régional : 44000049)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Aux confins de la Haute-Marne et de la Bourgogne, les plateaux calcaires occidentaux de la Haute-Saône sont soumis aux influences des régions limitrophes sur le plan biogéographique. Le Montcierge correspond à une butte marno-calcaire bien marquée dans ce secteur au relief doux. Il est cerné par des paysages largement ouverts, avec des vergers et jardins vers le village de Percey-le-Grand, au sud-ouest. Sa partie orientale, en particulier, se révèle très intéressante du point de vue écologique. Au lieu-dit Combe Genêt, on remarque une ancienne ferme en ruines ainsi qu'une source aménagée.

 

Se démarquant au sein du paysage environnant, une pelouse se développe précisément sur cette zone. Cette formation, relativement rare à l'échelle départementale, apparaît comme un îlot dans un secteur où les cultures céréalières dominent le paysage. Cette végétation herbacée s'installe à la faveur de milieux à degré nutritionnel plutôt faible et sur des sols généralement superficiels, aux réserves en eau réduites (d'où la dénomination de " prairies maigres "). Celle de Montcierge est un bel exemple de pelouse marnicole. La nature imperméable du sol marneux induit des conditions hydriques très originales au cours de l'année (alternance de sécheresse importante et d'engorgement hivernal). Outre la molinie bleue, bien adaptée à ces conditions, la blackstonie perfoliée, peu commune, caractérise ce type de milieu. Des pelouses calcaires sèches apparaissent également sur ce site. Toutefois, la majeure partie est couverte par la chênaie-charmaie mésophile. La pelouse de Montcierge s'intègre dans un réseau encore bien représenté dans l'ouest de la Haute-Saône et qui se poursuit en Haute-Marne. En dépit de la proximité de la zone de Grand Graye, la forte proportion des cultures induit un isolement de plus en plus prononcé, défavorable aux échanges de flore et de faune avec les milieux naturels du même type.

 

La présence de groupements végétaux peu répandus confère une grande originalité au secteur. Les conditions contraignantes sélectionnent en effet un cortège floristique typique, qui comprend des plantes inféodées à des milieux, en raréfaction avec la régression de ces habitats. La diversité du cortège et la présence de plusieurs espèces protégées au plan régional permettent ainsi de répertorier le Montcierge parmi les pelouses les plus riches de Haute-Saône.

 

Ces habitats structurés en mosaïque sont favorables à une faune typique. La huppe fasciée, notamment, est mentionnée sur ce site.

 

STATUT DE PROTECTION

Aucune protection réglementaire de l'espace n'a été mise en place. En revanche, la présence d'espèces protégées confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêtés ministériels des 29/10/09 et 22/06/92).

 

OBJECTIFS DE PRESERVATION

L'évolution naturelle des pelouses tend vers des stades de recolonisation forestière. Sur le site de Montcierge, ce processus est bien avancé : la faible pression de pâturage et l'abandon de certains terrains se traduit par une reconquête par les broussailles à épineux et par une nette expansion de la pinède à pin sylvestre déjà installée. Il conviendrait de contrôler cette dynamique active d'enfrichement de façon urgente en instaurant des actions de gestion :

- conservation du degré d'ouverture des pelouses non gagnées par la friche (par fauche ou pâturage extensifs) ;

- restauration des secteurs très enfrichés, en veillant à maintenir une mosaïque d'habitats (pelouses ponctuées de buissons isolés et de quelques vieux arbres) ;

- entretien régulier des pelouses par la suite ;

- maintien en l'état et conduite extensive des prairies de fauche.

Au vu de l'intérêt du site, la mise en place d'une mesure réglementaire de conservation associée à une gestion conservatoire s'avère nécessaire pour assurer la pérennité des milieux à long terme. Des inventaires complémentaires concernant la faune (reptiles et insectes, notamment) mériteraient d'être engagés.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible