ZNIEFF 430020066
LA LONGUE RAYE

(n° régional : 00000618)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

La zone de la Longue Raie se situe sur la marge des plateaux occidentaux de Haute-Saône, non loin de la vallée de la Saône. Le site correspond à un secteur de pelouses et de prairies mésophiles (assez sèches) installées sur un substrat calcaire compact du Callovien (Jurassique moyen). La délimitation se base sur les lisières forestières (chênaie-charmaie à l’est et plantation d’épicéas à l’ouest) et les cultures, celles-ci étant majoritaires dans le paysage. De ce fait, cette zone herbacée maigre apparaît complètement isolée dans un contexte de cultures intensives, à proximité de grands ensembles boisés.

Sur un versant en pente douce, orienté ouest-sud-ouest, la zone de la Longue Raie est composée de quatre parcelles séparées par des haies basses. L’une d’entre elles occupe l'emplacement de l'ancienne voie du chemin de fer vicinal. L’ensemble forme comme un étagement constitué de terrasses successives. Plusieurs facteurs conditionnent l’installation de pelouses sèches sur ce site : sols superficiels à squelettiques, réserves en eau limitées sur un substrat filtrant, relative pauvreté en éléments nutritifs, ensoleillement important. Ces conditions contraignantes entraînent la sélection d’une flore diversifiée et originale, riche en éléments d’affinité méditerranéenne, dont l’un est protégé dans la région. D’une manière générale, l’évolution de ces milieux en l’absence d’entretien tend vers un envahissement par les ligneux, notamment par des essences arbustives à fort pouvoir colonisateur, comme le prunellier. Cependant, cette dynamique reste peu marquée sur ce site, régulièrement pâturé.

A ces habitats ouverts, dont la strate herbacée est richement fleurie, est associée une faune intéressante, tout particulièrement sur le plan entomologique. Les pelouses constituent des milieux de prédilection pour de nombreux insectes, notamment les papillons diurnes, sauterelles et criquets. Plusieurs espèces d’oiseaux en régression affectionnent ce type de structure paysagère semi-ouverte, ainsi que des reptiles, qui y trouvent des zones refuges. Compte tenu des potentialités de ce secteur, des prospections faunistiques plus poussées seraient à entreprendre.

STATUT DE PROTECTION

Aucune protection réglementaire de l’espace n’a été mise en place. En revanche, la présence d’une plante protégée confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêté ministériel du 22/06/92).

OBJECTIFS DE PRESERVATION

D’une manière générale, ces milieux semi-naturels subissent une régression alarmante et deviennent relictuels. Les menaces sont le plus souvent liées à un enfrichement suite à la déprise agricole : la fermeture du milieu qui en résulte est préjudiciable à terme au maintien des groupements de pelouse, ainsi qu’à la flore et à la faune associées. Ce n’est pas le cas actuellement, car cette zone est régulièrement exploitée par pâturage équin. La poursuite de ce type d’exploitation extensive, favorable au maintien des espèces patrimoniales et des habitats, est à encourager. Cependant, il faut veiller à conserver un chargement adapté et à éviter toute fertilisation, car l’enrichissement en éléments nutritifs conduit à une banalisation de la flore.

Le caractère relictuel de cette zone explique sa fragilité, puisque ces parcelles de pelouses subnaturelles sont les dernières qui subsistent sur ce plateau. Dans ce contexte, le risque majeur serait lié à une modification radicale de la vocation de cette zone, à savoir le retournement en vue d’une mise en culture ou la plantation de résineux, ce qui aboutirait à la destruction pure et simple de ces milieux.

Outre l’intérêt propre qu’elle présente, il faut souligner que cette pelouse fait partie intégrante d’un réseau favorable à des échanges entre populations d’espèces calcicoles et thermophiles et joue à ce titre un rôle de corridor écologique à l’échelle de la vallée de la Saône.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible