Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430020067
LES FRAUMONS

(n° régional : 44000059)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

La zone des Fraumons s'inscrit au sein d'un ensemble de pelouses appartenant à la région naturelle du plateau de Vesoul. Cette vaste surface tabulaire est constituée d'assises calcaires du Bajocien (Jurassique moyen). Ces roches sédimentaires ont pu être localement dégagées par l'érosion. Le périmètre intègre la partie la plus ouverte du plateau, lequel constitue une éminence s'insérant entre les vallons de Chariez et du Vernois. Au sud, des niveaux imperméables affleurant à la base de l'escarpement sont à l'origine de plusieurs sources. Une résurgence et le ruisselet afférent, à caractère incrustant, sont également intégrés dans la zone, ainsi qu'un petit étang et le périmètre de protection de sources captées dans le réseau karstique.

L'intérêt de cet ensemble, d'un bel attrait paysager, réside dans sa géomorphologie accidentée et la juxtaposition de milieux très secs à aquatiques. La zone comprend des pâturages mésophiles, des pelouses calcaires mésoxérophiles (assez sèches) à brome dressé et fétuque de Léman, ainsi que tous les stades d'évolution vers la forêt mésophile. Au nord, des éboulis hébergent une érablaie à scolopendre (forêt de ravin et de pente d'exposition froide). Sur le plateau, les pelouses sont entrecoupées d'anciens vergers, de pierriers et de dalles calcaires affleurantes. Divers facteurs sont favorables à l'expression de groupements de pelouses : sols superficiels à squelettiques, pauvreté en éléments nutritifs et réserves en eau limitées, ensoleillement important. Ces conditions drastiques sélectionnent une flore diversifiée, riche en espèces patrimoniales et incluant de nombreux éléments d'affinité méditerranéenne, tels que le trèfle strié, protégé dans la région. Ces pelouses restent bien typées, mais sont soumises à la dynamique naturelle de recolonisation de la chênaie-charmaie calcicole : on observe ainsi toute une succession d'habitats plus ou moins enfrichés (ourlets, fourrés de genévriers notamment). La forêt mésophile s'étend sur les pentes sud et ouest du plateau.

Cette structure paysagère hétérogène est favorable à l'installation d'une faune typique et originale comprenant notamment l'alouette lulu, l'engoulevent d'Europe et le lézard vert. Parmi les invertébrés, le damier de la succise et la laineuse du prunellier sont deux papillons d'intérêt européen protégés en France. Le pic noir, quant à lui, est un hôte des forêts assez vastes où subsistent de vieux arbres.

 

STATUT DE PROTECTION

La zone est incluse dans le site Natura 2000 " Pelouses vésuliennes et vallée de la Colombine ". En outre, la présence d'espèces protégées confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêtés ministériels des 29/10/09, 22/06/92, 23/04/07 et 19/11/07).

 

OBJECTIFS DE PRESERVATION

Sur cette zone, la principale menace est liée à l'enfrichement progressif et à la fermeture du milieu. Les mesures de gestion actuellement mises en œuvre (travaux périodiques de débroussaillage avec exportation des produits de coupe) pourraient avantageusement être complétées par un pâturage extensif. L'objectif est de conserver une certaine proportion de buissons et de haies, structure paysagère la plus favorable à une diversité intéressante.

D'autres atteintes sont liées à la fréquentation pour les loisirs : passage d'un sentier VTT, randonnée pédestre, motocross. Il apparaît nécessaire de bien canaliser les promeneurs, du fait de la grande fragilité des sols des pelouses. Pour les mêmes raisons, tout sport mécanique devrait être proscrit.

Il importe également de veiller à l'absence de toute fertilisation sur le plateau. En effet, l'enrichissement des groupements de pelouse conduirait à la banalisation de la flore ; de plus, les systèmes karstiques sont extrêmement vulnérables aux pollutions, du fait de l'absence de filtration des eaux dans la roche.

Le cours d'eau et l'étang aménagé près du Vernois mériteraient d'être prospectés de façon plus approfondie.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible