Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430020184
PELOUSE DU PETIT BOIS

(n° régional : 41000033)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Au sud de la Combe d’Ain, le plateau a été entaillé par la rivière d’Ain qui a creusé une vallée encaissée, actuellement occupée par le lac de barrage de Vouglans. A Charchilla, la pelouse du Petit Bois se situe sur un coteau dominant la rive orientale du lac.

Constituée de pelouses plus ou moins enfrichées, cette zone s’étire sur le versant orienté à l’ouest, juste en contrebas du village, alors que le reste du coteau est occupé par des boisements. Le substrat géologique est essentiellement composé de calcaires du Séquanien (Jurassique supérieur) localement recouverts de quelques placages glaciaires. Divers facteurs conditionnent l’installation de pelouses dans ce secteur : sol superficiel à squelettique, relative pauvreté en éléments nutritifs, réserves en eau limitées, ensoleillement important. Sur ce site, les pelouses se rattachent à une association mésophile à brome dressé et sainfoin sur sol assez profond, ou à danthonie retombante et brachypode penné sur des secteurs en cours de décalcification. Des dalles rocheuses affleurantes sont colonisées par des formations pionnières à orpins. Les conditions contraignantes entraînent la sélection d’une flore typique, riche en éléments d’affinité méditerranéenne. L’évolution de ces milieux tend vers une dynamique de recolonisation par des ligneux, ce qui se traduit par la présence d’ourlets thermophiles et de fourrés à buis. Ces pelouses sont également parcourues par un réseau de haies.

Ce milieu d'intérêt communautaire se démarque en outre par sa valeur sur le plan entomologique. La structure paysagère hétérogène est favorable à la bacchante, papillon de jour protégé, particulièrement lié aux zones ensoleillées riches en graminées sous un couvert lâche de ligneux. L’azuré de la croisette est aussi recensé. Ses chenilles se développent ici sur gentiane jaune, ce qui constitue une originalité de la Petite Montagne. Egalement protégé, ce papillon est en régression sur l'ensemble de son domaine biogéographique. En Franche-Comté, ses populations sont surtout localisées dans le département du Jura, notamment au sud de Lons-le-Saunier. Du fait de la forte responsabilité régionale, cette espèce fait l’objet d’un programme de conservation. Deux autres papillons inféodés aux pelouses sèches sont également mentionnés : le fadet de la mélique et l’azuré des coronilles.

 

STATUT DE PROTECTION

Cette zone est incluse dans le réseau Natura 2000 « Petite Montagne du Jura ». En outre, la présence d’insectes protégés confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêté ministériel du 23/04/07).

 

OBJECTIFS DE PRÉSERVATION

D’une manière générale, ces milieux semi-naturels sont relictuels et en régression. S’ils sont encore bien représentés en Petite Montagne, leur pérennité est toutefois menacée dans un contexte de déprise agricole et d’abandon, ce qui se traduit par la fermeture du milieu. Leur conservation passe par une gestion appropriée : absence d'apports de fertilisants et maintien de pratiques agricoles (pâturage extensif ou fauche). Actuellement, cette pelouse partiellement pâturée par des ovins présente un faible taux d'enfrichement. Ce mode de gestion est à privilégier, puisqu’il permet de contenir la dynamique d’extension des ligneux. Toutefois, la fermeture du milieu reste à surveiller. En cas d’opérations de débroussaillement, il conviendrait d'accorder une attention particulière aux lisières et de conserver une structuration hétérogène, afin de ne pas porter atteinte à la population de bacchante.

Outre l’intérêt propre qu’elle présente, la pelouse du Petit Bois fait partie intégrante d’un réseau favorable à des échanges entre populations d’espèces calcicoles et thermophiles à l’échelle de la Petite Montagne (secteur avec lequel elle peut être rattachée sur le plan de la fonctionnalité, du fait de la proximité et de la similarité des milieux) ; elle joue à ce titre un rôle de corridor écologique.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible