Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430020231
ETANG CHEVAL

(n° régional : 50174039)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

 

La région naturelle des plateaux et moyenne montagne vosgienne dite " plateau des Mille Etangs " se caractérise par une grande densité d'étangs tourbeux dans un contexte de forêts et de prairies humides. A l'est du village de Faucogney-et-la Mer, l'étang du Colas du bois est implanté au sein de forêts de feuillus, non loin du rebord du plateau surplombant la vallée glaciaire du Beuletin.

 

Ces plateaux se caractérisent par un substrat géologique primaire cristallin (granite et grès) acide, associé à des placages glaciaires plutôt imperméables et un climat marqué par des précipitations abondantes, autant de facteurs favorisant l'implantation d'une multitude de plans d'eau. Les hommes ont utilisé les caractéristiques de ce secteur en rehaussant les verrous naturels par des digues et en aménageant des étangs, utilisés le plus souvent à des fins piscicoles. Dans ces plans d'eau, la faible profondeur et l'absence de gradient thermique autorisent le développement de la végétation sur toute la hauteur d'eau. La gestion traditionnelle a permis l'installation d'écosystèmes de grande valeur biologique.

 

L'étang du Colas du Bois, de taille modeste, s'insère entièrement dans un contexte de hêtraies acidiphiles collinéennes à luzule blanchâtre : ce type de forêt, d'intérêt européen, est toutefois bien représenté en Franche-Comté. Ce plan d'eau aux berges très sinueuses est classé parmi les étangs oligotrophes des Vosges comtoises ; ses eaux acides sont relativement pauvres en éléments nutritifs. Il présente un remarquable groupement de scirpe flottant, ce qui lui confère un grand intérêt botanique. Cette espèce amphibie bénéficiant d'un statut de protection à l'échelon régional n'est en effet connue que dans cinq localités en Franche-Comté, toutes situées dans ce secteur périvosgien. D'affinité atlantique, cette plante assez commune dans l'ouest de la France se raréfie considérablement vers l'est. Ce scirpe inféodé aux eaux acides et peu minéralisées à l'étage collinéen se distingue par une morphologie caractéristique avec de longues tiges couchées radicantes à flottantes.

 

Sur le plan faunistique, les ceintures de végétation amphibie constituent un biotope favorable à la reproduction des libellules.

 

 

 

STATUT DE PROTECTION

 

La zone est incluse dans le site Natura 2 000 " Plateau des Mille Etangs ". En outre, la présence d'une plante protégée confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêté ministériel du 22/06/92).

 

 

 

OBJECTIFS DE PRESERVATION

 

Outre leur fonction d'habitat quasi-exclusif d'un certain nombre d'espèces rares et menacées, les étangs jouent un rôle important dans l'atténuation des pics de crue à l'aval (stockage des eaux de pluie) et de régulation des nutriments (lagunage).

 

Dans les étangs, la préservation de l'intégrité du milieu et de la qualité de l'eau ainsi que le contrôle du fonctionnement hydrologique sont les garants d'une bonne fonctionnalité écologique. La poursuite des pratiques de gestion traditionnelles liées à la pisciculture extensive est favorable à la pérennité des habitats : limitation de l'artificialisation des rives, conservation et entretien respectueux des ceintures végétales actuelles et surtout baisse du niveau des eaux en fin d'été. L'enrichissement en éléments nutritifs serait notamment préjudiciable au cortège floristique inféodé à ces milieux et notamment au scirpe flottant. La conservation de cette espèce passe également par le maintien des berges en pente douce. Les habitats des berges exondées périodiquement, particulièrement fragiles, sont menacés par les modifications des pratiques de gestion des étangs et par diverses activités humaines : le piétinement intensif, les aménagements, l'eutrophisation, l'envasement et surtout la stabilisation des niveaux d'eau et la régularisation des rives leur sont préjudiciables. Enfin, toute opération de drainage ou d'assainissement est à proscrire aux alentours.

 

 

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible