Logos SINP

ZNIEFF 430020285
BOIS ET PRAIRIES HUMIDES A LA CONFLUENCE SAONE-OGNON

(n° régional : 48432002)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

La confluence Saône-Ognon forme une vaste plaine d'inondation au sein de laquelle se concentrent les forêts alluviales des grands fleuves les plus étendues de Franche-Comté et de Bourgogne. En aval de Pesmes, elles constituent encore de beaux massifs relictuels sur un secteur restreint. La zone se trouve en continuité avec les ZNIEFF bourguignonnes n° 0031 0001 et 0031 0002. Deux types de forêts se rencontrent : une chênaie pédonculée-ormaie-frênaie installée sur des alluvions récentes dans le lit majeur, régulièrement inondable et une chênaie-charmaie-ormaie (non inondable) occupant des basses terrasses sableuses un peu surélevées en retrait du cours d'eau. Le régime hydrique particulier (nappe circulante perchée en hiver et plus basse en été) et les apports de nutriments par les crues concourent à une grande productivité et une remarquable diversité des essences : outre le chêne pédonculé (avec des sujets particulièrement imposants et d'une qualité exceptionnelle), il faut souligner la présence de l'orme lisse, rare et en régression suite à la graphiose ainsi que celle du frêne oxyphylle, d'affinité supra-méditerranéenne. Cette station est l'une des plus septentrionales pour l'est de la France. En sous-bois, la laîche maigre, d'intérêt régional, développe de belles populations. Cette espèce, très fidèle à ces forêts alluviales, contribue à leur caractérisation.

 

L'intérêt écologique de cette zone est renforcé par la présence de divers écosystèmes générés par la dynamique fluviale (annexes et bras morts où l'hottonie des marais est recensée). Les prairies humides sont particulièrement typiques et leur état de conservation est remarquable. Elles présentent de belles formes géomorphologiques et recèlent une forte proportion d'espèces adaptées aux conditions d'inondabilité, en régression pour la plupart.

 

En forêt, plusieurs colonies importantes de chauves-souris gîtent dans les arbres (vespertilions de Bechstein ou de Brandt...). Ces forêts abritent aussi un réseau important de mares temporaires. Avec deux autres points d'eau situés en périphérie, elles confèrent au site un intérêt très élevé vis-à-vis des amphibiens car sept espèces (toutes protégées) s'y reproduisent. Parmi celles-ci, le triton crêté et la rainette verte, prioritaires au niveau européen, sont les plus menacées. Chez les oiseaux, le guêpier d'Europe se reproduit sur le site : ce visiteur d'été insectivore creuse son nid dans les berges meubles abruptes de l'Ognon.

 

STATUT DE PROTECTION

Ce secteur est partiellement inclus dans la zone Natura 2 000 " Vallée de la Saône en Haute-Saône ". En outre, la présence d'espèces protégées confère indirectement une protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêtés ministériels des 29/09/09, 22/06/92, 23/04/07 et 19/11/07).

 

OBJECTIFS DE PRESERVATION

Ce vaste ensemble de zones humides, composante de la mosaïque des milieux alluviaux, joue le rôle d'un espace tampon dans la plaine alluviale, assurant des fonctions d'amélioration de la qualité de l'eau (filtration physique des matières en suspension, auto-épuration des eaux de surface, " puits " d'azote et de carbone), de fixation des berges et de limitation de l'érosion, et également de régulation du débit (champ d'expansion des crues et soutien en période d'étiage).

La préservation durable de cette zone est liée au bon fonctionnement hydrologique et à l'intégrité des milieux. Les objectifs de gestion vont viser à conserver :

- la diversité des ligneux lors de l'exploitation forestière en proscrivant toute nouvelle plantation de peuplier et même de frêne commun, ce dernier pouvant menacer la représentation en frêne oxyphylle (concurrence, hybridation),

- les essences rares, notamment l'orme lisse,

- la fonctionnalité des systèmes latéraux (pas de drainage ni de remblaiement), les prairies inondables extensives et la végétation riveraine,

- les populations de batraciens.

Le contrat de rivière " Ognon " en cours a pour objet de mener une politique de gestion cohérente à l'échelle de l'hydrosystème et du bassin versant.

 

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible