Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430020435
PELOUSE DE BELLEVUE

(n° régional : 45087018)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Sur le premier plateau du Jura, la Loue incise profondément les plateaux calcaires ondulés du Jurassique. Depuis Ornans, dans une vallée un peu élargie, elle décrit des méandres bordés de longues corniches. De part et d’autre du cours principal, le plateau d’Ornans est entaillé par de nombreuses reculées annexes. Celles-ci étant creusées dans des assises à dominante marneuse, leurs versants ont une pente relativement douce. Seuls les calcaires massifs du faciès Rauracien ont résisté et forment des escarpements bien visibles dans le paysage.

 

A l'ouest du village d'Amondans, la pelouse de Bellevue occupe un flanc de coteau exposé au sud, dominant un vallon parcouru par un ruisseau intermittent, affluent du ruisseau de Malans. Le haut de versant est entièrement boisé. La délimitation de la zone se limite aux espaces ouverts les plus typiques et les moins intensifiés. Les faciès géologiques affleurants sont constitués de calcaires argileux, de marno-calcaires et de marnes du Jurassique moyen à supérieur. Divers facteurs conditionnent l’installation de pelouses sur ce coteau assez pentu : sols superficiels à squelettiques, relative pauvreté en éléments nutritifs, réserves en eau limitées, ensoleillement important. Des blocs rocheux affleurent localement ; en outre, quelques murets de pierre sèche sont disposés perpendiculairement à la pente et présentent un intérêt comme abris pour la faune. Les formations végétales herbacées sont en majeure partie constituées de prairies mésophiles et de pelouses sèches calcicoles à brome dressé et sainfoin. On relève également la présence de quelques espèces marnicoles, à la faveur d’affleurements marneux localisés. Cet espace fait actuellement l’objet d’une exploitation par pâturage. L’évolution naturelle de ces milieux tend vers une dynamique de recolonisation forestière, ce qui se traduit par la présence de divers fourrés arbustifs et de cordons arborés.

 

Outre leur intérêt écologique propre, ces habitats structurés de façon hétérogène sont également favorables à l’accueil d’une faune typique. Le cortège de papillons de jour, notamment, se révèle très intéressant. En effet, le damier de la succise est recensé sur cette pelouse. Cette espèce protégée en France et reconnue d’intérêt européen est assez typique des milieux à tendance marnicole où pousse la succise des prés, plante-hôte de ses chenilles. La population présente sur ce site semble toutefois réduite et peu dynamique. D’autres espèces dont la répartition est localisée sont également mentionnées : la virgule, inféodée aux habitats herbacés calcaires secs, ainsi que la thécla du prunellier, qui affectionne aussi des faciès thermophiles (lisières chaudes, pelouses sèches et éboulis) plutôt envahis de buissons. Ses imagos butinent fréquemment les fleurs d’orpins.

 

STATUT DE PROTECTION

Cette zone est incluse dans le réseau Natura 2000 « Vallée de la Loue ». En outre, la présence d’un insecte protégé confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêté ministériel du 23/04/07). Enfin, ce secteur fait partie du site inscrit « Haute et moyenne vallée de la Loue » au titre de la loi de 1930.

 

OBJECTIFS DE PRESERVATION

D’une manière générale, les pelouses sont des milieux semi-naturels relictuels et en régression. Deux types de menaces pèsent sur ces habitats. D’une part, l’abandon lié à la déprise agricole se traduit par un enfrichement et une recolonisation par les ligneux. A l’opposé, les parcelles les plus accessibles peuvent être soumises à l’intensification.

La pression de pâturage actuelle ne permet pas de contenir la dynamique de l'enfrichement, et l'extension frd groupements de pelouse risque de se réduire à relativement court terme.

Un intérêt particulier doit être porté aux faciès marnicoles, particulièrement originaux, qui restent minoritaires sur cette station.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible