ZNIEFF 430020478
CHEZ BOQUIN ET LE CRÊT GIROD

(n° régional : 40034022)

Commentaires généraux

COMMENTAIRE GENERAL

La Bienne, affluent de l’Ain en rive gauche, entaille profondément le massif plissé jurassien. Dans ce secteur, les conditions géomorphologiques (encaissement des vallées, opposition de versants plus ou moins abrupts, contraste entre anciennes vallées glaciaires et plateaux) et géologiques (diversité de nature du substrat calcaire) sont à l’origine d’une grande variété de milieux naturels.

 

Au nord-est de Saint-Claude, l’ensemble Chez Boquin et le Crêt Girod s’étire entre la route D304 et la bordure de la forêt du Frênois, en direction du Haut-Crêt. Ce secteur d’altitude (1050 à 1100 mètres) englobe le talus routier, les lisières forestières et des pelouses plus ou moins enfrichées.

 

Sur ce site installé sur un substrat calcaire ou marno-calcaire du Jurassique supérieur, les facteurs écologiques sont favorables à l’installation de groupements de pelouse : sols superficiels à squelettiques, relative pauvreté en éléments nutritifs, réserves en eau assez limitées, ensoleillement important. L’association d’affinité montagnarde représentée ici est de type mésophile (assez sèche). L’évolution naturelle tend vers une recolonisation par les ligneux, ce qui se traduit par la présence d’ourlets thermophiles, de buissons et de stades préforestiers. Cette dynamique est diversement marquée ici, où des zones ouvertes exploitées par pâturage alternent avec d’autres plus enfrichées. La partie basse est régulièrement soumise à des opérations d’entretien des talus routiers. D’une manière générale, les conditions contraignantes des milieux de pelouse entraînent la sélection d’un cortège floristique typique, d’une très grande richesse. C’est le cas sur cette zone, qui se démarque par la présence de la gentiane croisette, espèce peu courante des pelouses et prairies mésophiles. Outre son intérêt propre, c’est également la plante-hôte des chenilles de l'azuré de la croisette, papillon diurne menacé et protégé en France, en régression sur l'ensemble de son domaine biogéographique. Du fait de la forte responsabilité régionale, cette espèce fait l’objet d’un programme de conservation. Sur ce site, la population d’azuré semble assez dynamique, au vu de la densité des œufs pondus sur les pieds de gentiane croisette.

 

STATUT DE PROTECTION

La zone est incluse dans le site Natura 2000 « Vallée de la Bienne, du Tacon et du Flumen ». En outre, la présence d’un insecte protégé confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêté ministériel du 23/04/07).

 

OBJECTIFS DE PRESERVATION

D’une manière générale, les pelouses sèches sont des habitats semi-naturels relictuels et en régression. Elles sont généralement soumises à deux types de menaces : enfrichement et fermeture du milieu suite à l’abandon, ou alors intensification des pratiques. Une partie de ce site est exploitée par pâturage extensif, favorable au maintien des habitats et des espèces patrimoniales. Sa poursuite est donc à encourager.

Les pieds de gentiane croisette sont localisés dans des secteurs qui ne sont plus exploités actuellement, mais dont la physionomie semble correspondre à d’anciens pâturages. Bien que cette station présente un bon état de conservation, elle est potentiellement menacée par les pratiques liées à l’entretien des bermes routières. Compte tenu de cet enjeu majeur de conservation sur ce site, il est impératif de recourir à des procédés moins agressifs, avec une fauche tardive automnale (fin septembre) au lieu des coupes précoces et répétitives actuelles et l’arrêt de l’emploi de phytocides. L’enfrichement est un autre paramètre à prendre en compte : il pourrait être contenu par la mise en place d’un pâturage ponctuel ou un débroussaillage manuel.

Outre l’intérêt propre qu’elle présente, cette pelouse fait partie intégrante d’un réseau favorable à des échanges entre populations d’espèces calcicoles et thermophiles et joue à ce titre un rôle de corridor écologique, notamment pour les papillons.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible