Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430030023
VALLÉE DE LA MANCE DE BARGES À JUSSEY

(n° régional : 39182032)

Commentaires généraux

Description

 

La vaste plaine alluviale de la Saône représente un territoire bien particulier en raison de son inondabilité. En Haute-Saône, ce cours d’eau présente un profil caractéristique des rivières de plaine, serpentant dans un lit majeur étendu. Les crues successives ont façonné le paysage au fil du temps et imposé l’occupation des sols.

 

A Jussey, la Saône reçoit les eaux de la Mance (ou Amance), cours d’eau né en Haute Marne.Entre Barge et la plaine de Jussey, la Mance présente divers ruisselets et fossés bien végétalisés traversant des prairies inondables, accompagnant le lit de la rivière d’une zone plus ou moins étroite. L’ensemble est ponctué de haies, de quelques boisements humides et de ripisylves.

 

La composition floristique des prairies reflète leur position topographique (degré d’inondabilité) et le mode d’exploitation, les formes fauchées étant les plus riches. Les groupements herbacés se déclinent ainsi en prairie longuement inondable à œnanthe fistuleuse et laîche des renards, puis en formations fauchées à séneçon aquatique et brome en grappe ou pâturées à orge faux-seigle et ray-grass et enfin en une association à fromental et colchique sur le sol sableux du bourrelet de rive.

On peut noter la présence du vulpin de Rendle et de l'Oenanthe fistuleuse, deux espèces caractéristiques de ces prairies humides menacées en Franche-Comté.

A contrario, on note la présence de deux plantes invasives : la Renouée du Japon et l'Erable negundo.

 

Située dans la continuité du couloir rhodanien, les vallées de la Saône et de la Mance revêtent un intérêt ornithologique majeur. Les vastes espaces herbacés inondables constituent un lieu d’accueil pour la nidification d’une avifaune inféodée aux prairies de fauche, en régression en plaine :le Tarier des prés, le Courlis cendré et le Pipit farlouse sont ici recensés depuis une dizaine d’années. Leur présence témoigne du bon état écologique des habitats.

Enfin, la Mance est, à cet endroit, une zone propice à la reproduction du Brochet.

 

STATUT DE PROTECTION

 

La zone est incluse pour partie dans le site Natura 2000 « Vallée de la Saône ». En outre, la présence d’espèces protégées confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêtés ministériels des 8/12/88 et 29/10/09).

 

OBJECTIFS DE PRESERVATION

 

Ce vaste ensemble de zones humides joue le rôle d’un espace tampon dans la plaine alluviale, assurant des fonctions d’amélioration de la qualité de l’eau, de régulation du débit et de limitation de l’érosion.

 

La gestion traditionnelle (fauche et pâturage extensif) a contribué à créer une mosaïque d’habitats semi-naturels riches et diversifiés. La préservation durable de cette zone est liée au bon fonctionnement hydrologique et à l’intégrité des milieux, objectifs s’intégrant dans le cadre plus large du Contrat de Vallée Inondable. Il convient donc de conserver :

 

- la fonctionnalité des systèmes latéraux (pas de drainage ni de remblaiement) ;

- la végétation riveraine et les prairies inondables ;

- les pratiques agricoles extensives (limitation des intrants, retard de fauche, bandes enherbées servant de zones tampon).

 

Enfin, il est à noter la présence de l'érable negundo (Grande Ile) et de la renouée du Japon (les Grands Prés) sur ce site. Invasives, ces deux espèces sont à surveiller.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible