Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430030037
RUISSEAU DES CHAUFOURS

(n° régional : 35168009)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

La Lanterne est le premier affluent important de la Saône en rive gauche. Dans la basse vallée, entre Faverney et Amoncourt, la dynamique fluviale est bien préservée et le cours d'eau décrit de nombreux méandres au sein d'une vaste plaine alluviale occupée essentiellement par des prairies inondables. L'ensemble revêt un attrait paysager incontestable. Les crues fréquentes ont façonné le paysage au fil du temps et imposé l'occupation des sols. Les prairies humides, constituant encore des complexes fonctionnels bien typiques, sont associées à divers habitats aquatiques (fossés et mares) et à des formations ligneuses. Les groupements végétaux liés à ces écosystèmes sont remarquables et, pour certains, relictuels à l'échelle de la France.

 

Cette ZNIEFF reprend la partie la plus naturelle du ruisseau des Chauffours à Conflans-sur-Lanterne, en deux parties distinctes.

La portion amont prend naissance au niveau du bois Lajus. c'est alors un ruisselet à l'allure d'un petit fossé peu profond et rectiligne, au débit faible et à la végétation luxuriante.

A l'aval, ce ruisseau chemine en majeure partie au sein de prairie de fauche ou de zones dédiée à la culture. Plusieurs secteurs affichent un caractère hygrophile évident et par conséquent un cortège végétal assez typé. Le cours de ce ruisseau s'achève à la confluence avec la lanterne où se situent quelques pièces d'eau richement végétalisées.

 

Les habitats imbriqués sont propices aux insectes, notamment les odonates comme l'Agrion de Mercure, libellule protégée en France et d'intérêt européen prioritaire.

 

Dans la continuité de l'axe de la vallée de la Saône, ce vaste espace herbacé se révèle d'un intérêt exceptionnel pour l'avifaune nicheuse, hivernante ou migratrice. Le courlis cendré, espèce en danger, y niche régulièrement. Dans certaines berges niche aussi le spectaculaire guêpier d'Europe.

 

STATUT DE PROTECTION

La zone est incluse dans le site Natura 2000 " Vallée de la Saône ". En outre, elle héberge des espèces inscrites dans les arrêtés ministériels des 23/04/07, 29/10/09 et 19/11/07, ce qui confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent.

 

OBJECTIFS DE PRESERVATION

Ce vaste ensemble de zones humides joue le rôle d'un espace tampon dans la plaine alluviale, assurant des fonctions d'amélioration de la qualité de l'eau (filtration physique des matières en suspension et auto-épuration des eaux de surface), de régulation du débit (champ d'expansion des crues et soutien en période d'étiage) et de limitation de l'érosion.

La principale menace de ce site pèse dur ses milieux aquatiques, de part l'implantation en contexte agricole. Les zones de culture et de prairies de fauche sont en effet souvent l'objet de pratiques d'épandage qui peuvent conduire à une augmentation excessive du taux de matières azotées et à un envasement exagéré. Les opérations de curage et de recalibrage sont de plus à même de porter atteinte à la pérennité de ces habitats. A noter que des pratiques d'irrigation ont été identifiées sur le secteur, pouvant éventuellement perturber le fonctionnement hydrique de certains petits systèmes aquatiques linéaires par abaissement de niveau.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible