Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430220024
L'ALLAINE ENTRE DELLE ET GRANDVILLARS

(n° régional : 31000043)

Commentaires généraux

L'Allaine est une rivière qui prend naissance en Suisse dans la partie septentrionale du massif du Jura et conflue avec la Bourbeuse à Allenjoie. En aval de Delle, elle traverse la région naturelle du Sungdau, caractérisée par un relief mollement vallonné et par un sous-sol composé d'alluvions recouvertes par des limons. La combinaison de ces deux facteurs a permis la création de très nombreux étangs, formant un paysage tout à fait singulier au sein du Territoire de Belfort.

 

Comme toutes les vallées alluviales, la vallée de l'Allaine entre Delle et Grandvillars est un système complexe où le cours d'eau, la nappe et les systèmes latéraux sont inter-dépendants. Vaste espace inondable, le lit majeur constitue une aire de liberté qui permet l'expansion des crues et le ralentissement des flux d'inondation. En même temps, son rôle épurateur par filtration autorise une recharge des nappes en eau de bonne qualité. Dans cette partie de la vallée de l'Allaine, les méandres dominent et l'écoulement du cours d'eau est lent. Il serpente dans un paysage bocager, marqué par des haies riveraines, des petits bosquets et, surtout, des prairies méso-hygrophiles qui relèvent pour l'essentiel du groupement à colchique et fétuque des prés. D'une manière générale, les prairies humides sont des milieux remarquables du fait de leur rôle écologique de zones humides et de leur capacité à héberger des espèces particulières. En complément de leur gradient d'hydromorphie, les différents types de prairies sont nettement caractérisés par la nature des pratiques agricoles exercées, les milieux les plus riches correspondant aux formes fauchées. À l'heure actuelle, ces systèmes sont particulièrement menacés en France par les modifications des usages agricoles qui tendent à délaisser les pratiques agro-pastorales traditionnelles au profit de prairies temporaires, cultures, friches ou plantations auxquelles s'ajoute la menace du drainage.

 

Outre l'intérêt floristique de cette mosaïque de prairies plus ou moins humides et d'ourlets frais dominés par la reine des prés, cette partie de la vallée de l'Allaine se distingue par la présence de deux poissons peu communs : le blageon et le toxostome. Ces espèces discrètes et mal connues subissent une régression importante en Europe du fait de la dégradation de leur biotopes : pollutions chimiques et organiques, rectifications des cours d'eau… Par ailleurs, la présence d'une petite colonie d'oreillards dans les combles de l'église de Morvillars renforce l'intérêt de la vallée de l'Allaine, puisque seules quatre colonies sont connues dans la région. Sa présence est liée à l'existence de milieux de chasse encore préservés et diversifiés (rivière, prairies naturelles, étangs...).

 

STATUT DE PROTECTION

Aucune protection réglementaire de l'espace n'a été mise en place. Il convient toutefois de noter que la rivière abrite deux espèces d'intérêt européen pour lesquelles des propositions de site Natura 2000 sont envisagées.

 

OBJECTIFS DE PRÉSERVATION

Des analyses physico-chimiques et biologiques de cette portion de l'Allaine ont révélé une mauvaise qualité générale du cours d'eau. L'indispensable amélioration de cette situation pour rétablir les équilibres écologiques passe par plusieurs mesures :

- poursuite des efforts de racordement aux stations d'épuration existantes ainsi que plus en amont dans les communes riveraines de la Vandeline et de la Coeuvatte,

- préservation de la dynamique du cours d'eau en évitant les opérations d'endiguement, de curage et de recalibrage mécanique,

- harmonisation du développement des activités agricoles en évitant la destruction des prairies bordant l'Allaine et en utilisant des pratiques compatibles à leur maintien (diminution d'intrants, retard de fauche, limitation stricte du drainage des sols...) grâce à la mise en oeuvre de mesures agri-environnementales.

 

 

 

Commentaires sur la délimitation

zone d'extension des prairies