Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430220028
PRAIRIES DES FOURCHES

(n° régional : 35000030)

Commentaires généraux

La Retombée des Vosges est une région naturelle constituée d'un ensemble de massifs primaires, aux reliefs vigoureux entaillés par le réseau hydrographique dense. Sur ce territoire, les vallées reposent sur d'abondantes moraines glaciaires qui induisent, à l'instar de la vallée du Rhôme, une imperméabilité favorable à l'expression de groupement végétaux humides.

À l'ouest d'Auxelles-Bas, entre le Rhôme et le Combois, la prairie des Fourches est un bel exemple des milieux humides de ces vallées, sa haute position topographique le mettant à l'abri des inondations périodiques de la rivière. Ici, l'humidité est exclusivement liée au sous-sol morainique imperméable. Dès lors, ces conditions stationnelles induisent des sols organiques, acides et humides, favorables à l'expression de groupements prairiaux très localisés dans le département qui évoluent localement vers la prairie à molinie sur tourbe. D'une manière générale, ces prairies naturelles sont des milieux remarquables du fait des fonctions remplies dans le cycle de l'eau et de leur capacité à héberger des espèces particulières. En complément de leur gradient d'hydromorphie, les différents types de prairies sont nettement caractérisés par la nature des pratiques agricoles exercées. À l'heure actuelle, ces systèmes sont particulièrement menacés en France par les modifications des usages agricoles qui tendent à délaisser les pratiques agro-pastorales traditionnelles au profit de prairies temporaires, cultures, friches ou plantations auxquelles s'ajoute la menace du drainage.

Aux Fourches, l'agriculture traditionnelle encore active et la faible pression humaine ont permis le maintien d'une végétation naturelle conférant au site une valeur floristique remarquable. Deux types de prairies de fauche d'un grand intérêt patrimonial y sont observables : la prairie humide à jonc congloméré et scorzonère humble, liée aux sols organiques humides et acidifiés et s'asséchant l'été en surface et la prairie à jonc acutiflore et molinie, liée aux sols très organiques voire paratourbeux, cantonnée dans le département au piémont vosgien. Des prairies humides mésotrophes et des prairies mésophiles à fourrage de montagne sont également présentes. Ce bel ensemble, qui montre localement une évolution vers le bas-marais acide, se distingue par son caractère montagnard affirmé. On y rencontre en effet trois plantes rares à cette altitude : le fenouil-des-Alpes, la renouée bistorte et surtout l'arnica des montagnes. La présence d'une plante inféodés aux prés acides peu artificialisés, renforce l'intérêt naturaliste de ce site. Côté insectes, le damier de la succise protégé en France est présent à côté d'un cortège plus varié de papillons de jour. L'intensification des pratiques agricoles et la disparition des habitats humides et des pelouse constituent sa principale cause de régression en France.

STATUT DE PROTECTION

Aucune protection réglementaire de l'espace n'a été mise en place. En revanche, la présence d'une plante et d'un insecte cités dans les arrêtés du 22.06.92 et du 23.04.07 assurent indirectement la protection de cette zone puisque est interdit tout acte de destruction à l'encontre de cette espèce et de son milieu naturel.

 OBJECTIFS DE PRÉSERVATION

De par sa situation isolée, ce secteur n'est pas directement menacé. Les pratiques de fauche actuelles, tardives sans apport de fertilisants, garantissent la conservation de ces prairies. À l'avenir, la poursuite de ces activités doit être encouragé, en veillant à limiter strictement le drainage des sols leur changement de vocation. Le respect scrupuleux des ces consignes est de nature à garantir le maintien durable de cet ensemble.

Néanmoins, une partie de la ZNIEFF a été déboisée opur la construction d'une réserve d'eau qui collecte les eaux arrivant dans un fossé. 

Si le secteur sud est entretenu par un pâturage bovin, il n'y a plus de gestion dans les clairières au nord.

La balsamine de l'Himalaya (Impatiens glandulifera), espèce invasive, est présente sur le site.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible