Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430220033
ETANGS COLIN ET BENET

(n° régional : 35000034)

Commentaires généraux

Dans le Pays sous-vosgien, le bassin versant de la Rosemontoise en aval de Rougegoutte est ponctué par de nombreux étangs de petite surface, positionnés pour la plupart en chaîne le long des anciens ruisseaux. Avec la montagne vosgienne, cette multitude de plans d'eau de superficie conséquente (environ 1200 ha) est l'un des traits dominants du Territoire de Belfort.

 

Dans la forêt de la Vaivre, au sein de chênaies pédonculées à crin végétal et de chênaies acidiphiles, les étangs Colin et Benet reposent sur des alluvions récentes du Quaternaire. Leur fonctionnement est interdépendant, la qualité et la proximité des prairies humides de la vallée de la Rosemontoise leur procurant un intérêt supplémentaire. L'étang Colin tire son originalité de la petite zone marécageuse se développant sur l'atterrissement de sa frange ouest. Elle est composée de tremblants plus ou moins aquatiques qui laissent imaginer la formation d'une tourbière avec des zones très érodées à héléocharis des marais et des secteurs à végétation dense dominée par les laîches développées en touradons. Des secteurs de prairie humide oligotrophe, de mégaphorbiaie, de saulaie ou d'aulnaie-frênaie les complètent. Ces types de milieu présentent un très fort intérêt botanique avec la présence de plantes remarquables comme le peucédan des marais, l'utriculaire négligée, la violette des marais ou encore le saule rampant qu'accompagnent deux plantes protégées en France, l'utriculaire jaune pâle et le rossolis à feuilles intermédiaires. Pour cette dernière, il s'agit de la seule station connue dans le département et elle n'est présente, en Franche-Comté, que dans les tourbières des Vosges saônoises.

 

En ce qui concerne la faune, on notera l'attrait de ces étangs pour les poissons avec la très rare loche d'étang, les amphibiens et les reptiles, avec neuf espèces contactées. Peu abondante dans le Territoire de Belfort et très localisée, la grenouille agile se reproduit dans l'étang Colin. Il s'agit d'une espèce typique des milieux semi-ouverts de plaine, qui trouve parmi les nombreuses touffes de joncs et laîches du bas-marais de cet étang un abri favorable. Pour les insectes, ces étangs présentent également un intérêt exceptionnel pour les libellules en particulier. Leur cortège est très diversifié (26 espèces) dont six prioritaires aux échelons régionaux et nationaux dont l'agrion nain, l'orthétrum brun, le sympétrum nain, le sympétrum jaune et le sympétrum du Piémont.

 

STATUT DE PROTECTION

Aucune protection réglementaire de l'espace n'a été mise en place. En revanche, la présence de deux plantes, d'un poisson et de sept amphibiens et reptiles cités dans les arrêtés ministériels des 20.01.1982, 8.12.1988 et 19.11.2007 assure indirectement la protection de cette zone puisque est interdit tout acte de destruction à l'encontre de ces espèces et de leur milieu de vie.

 

OBJECTIFS DE PRÉSERVATION

Les mesures permettant d'assurer une conservation durable de cet ensemble doivent trouver une traduction dans un plan de gestion contractuel. Elles portent, en particulier, sur :

- l'absence d'intervention susceptible de modifier le niveau de l'eau au risque de voir disparaître la station à rossolis à feuilles intermédiaires ;

- le maintien de la partie ouest marécageuse de l'étang dans l'état actuel en n'envisageant, éventuellement, qu'une limitation réduite de l'atterrissement ;

- la conservation de quelques bosquets de saules ;

- une limitation stricte des empoissonnements en espèces carnassières (perche, brochet, black-bass), principaux prédateurs des amphibiens ;

- la conduite d'une pisciculture extensive en évitant impérativement la prolifération d'espèces très dynamiques comme la carpe, le carassin ou le poisson chat ;

- dans les secteurs où des enrésinements ont été pratiqués, la restauration de la vocation forestière feuillue lors de l'exploitation de ces peuplements ;

 -limiter la gestion roeintée vers les activités de pêche, ene particulier autour des étangs Benet qui prennent l'apsectt d'espaces verts artificiels.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible