Logos SINP

ZNIEFF 520016178
BOIS DE MONCE ET DE SAINT-HUBERT

(n° régional : 41440000)

Commentaires généraux

Ce vaste secteur forestier dominé par le Pin maritime, reposant en majorité sur les sables cénomaniens, présente, en fonction du degré d'hydromorphie, une flore acidiphile d'intérêt patrimonial. Les fasciès les plus xérophiles (collines, buttons) accueillent de manière très diffuse le Genêt poilu (Genista pilosa) ou plus ponctuellement l'Hélianthemum faux-alysson (Halimium lasianthum subsp. alyssoides) dans les sous-bois à Callune et Bruyère cendrée. Lorsque le caractère d'hydromorphie s'accentue, la lande mésophile à humide s'installe ainsi que le Jonc squarreux (Juncus squarrosus). La nature du sous-sol (sables acides), le contexte hydromorphe, la présence de pièces d'eau, de fossés de drainage ont également permis à des communautés végétales remarquables de se développer avec des espèces généralement caractéristiques des stades initiaux des tourbières qui peuvent occuper ici de vastes surfaces. On y trouve le Rhynchospore blanc (Rhynchopora alba) et les Rossolis à feuilles rondes et intermédiaires (Drosera rotundifolia, intermedia). Certaines zones d'eau libres de très faible profondeur sont propices à l'Utriculaire mineure (Utricularia minor). Huit espèces végétales protégées dans la région ou sur l'ensemble du territoire national trouvent ainsi là des conditions optimales à leur développement avec parfois de considérables populations. L'inventaire zoologique du secteur reste à effectuer.

Commentaires sur la délimitation

Délimitation de la zone basée sur l'agencement de biotopes xérophiles à hygrophiles au sein d'un environnement forestier dominé par les résineux, peu anthropisé, le tout accueillant de nombreuses espèces végétales rares et protégées.