Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 520030129
COTEAUX DU GRAND BEAUVAIS A SAINT-AUBIN DE LUIGNE

(n° régional : 00002252)

Commentaires généraux

La zone s’étend de part et d’autre du village du Grand Beauvais sur le coteau d’exposition sud qui surplombe la vallée du Layon et s’inscrit dans un paysage viticole. La partie est (Les Mortiers) intègre des cultures céréalières et fourragères ainsi que des prairies pâturées extensivement à l’extrême sud-est. Ces parcelles abritent une flore d’une grande richesse : riche flore messicole dans les cultures et flore diversifiée au sein des prairies. Parmi la flore messicole figure la rare tulipe sauvage dont le site constitue une station majeure à l’échelle de la région (population estimée entre 10 000 et 12 000 pieds). A l’ouest du Grand Beauvais, le site s’organise autour de la tête de bassin versant du ruisseau de Chante Merle. Il est occupé par des prairies pâturées extensivement par un troupeau de bovins et présente une succession de petits escarpements et affleurements rocheux, au droit desquels une flore également d’une grande richesse. Les végétations de pelouses et dalles rocheuses abritent en effet à la fois les rares Gagée de Bohême et Orpin d’Angers.Plus d'une trentaine de taxons figurant sur la liste des espèces végétales déterminantes pour la région et/ou le Maine et Loire ont été recensés sur le site dont 15 figurent sur la liste rouge régionale (Lacroix et al., 2008) et trois sont protégés, la tulipe sauvage, la gagée de Bohême et l’orpin d’Angers qui bénéficient en outre d’un plan de conservation régional. Fortes potentialités pour les cortèges d'invertébrés des pelouses et rocailles.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation du site s’appuie sur la présence d’espaces entretenus de manière très extensive qui abritent des végétations et une flore d’une grande qualité. La connaissance floristique du site, qui est régulièrement suivi par le CPIE Loire Anjou depuis 2012, s’appuie sur un inventaire principal mené par le CPIE et le CBN de Brest en mai 2012. Des compléments sont apportés régulièrement depuis lors des suivis réalisés plus particulièrement pour les stations de tulipe sauvage, gagée de Bohême et orpin d’Angers. Des données de M.C. Marzio datant de 1994 sont également existantes pour ce site, quelques taxons intéressants cités à cette époque mais non relevés depuis, comme Veronica acinifolia ou Spiranthes spiralis seraient à rechercher.