Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 520616279
LE RITAY ET LE CORPS DU LOUP

(n° régional : 50380003)

Commentaires généraux

Cette zone de 6 ha comprend d'une part coteau viticole et fruitier (Le Ritay : 6 ha) et d'autre part une pelouse sèche embrousaillée (le Corps du Loup : 4 ha). Les vignes abandonnées et la pelouse du Corps de Loups sont les plus intéressantes : leur état d'abandon et le contexte géologique (argiles et calcaires de l'Hettangien) rendent le lieu favorable aux orchidées, comme l'Ophrys apifera, Gymnadenia conopsea et Platanthera chloranta. Le Corps du Loup est la plus grosse station de Vendée connue pour ces 2 dernières espèces.

Au Ritay, l'abandon des vignes aboutira à un embroussaillement (déjà bien avancé en certains endroits) et donc à une fermeture du milieu défavorable aux orchidées. Au Corps du Loup, le milieu est plus ou moins entretenu mais le risque de fermeture existe aussi.

L'intérêt du coteau du Ritay est renforcé par la présence d'un verger, fauché à la fin du printemps, semblant favoriser le maintien d'Opphrys sphegodes. Il serait donc souhaitable que ce verger continue d'être entretenu de cette façon.

Au total, les 2 sites abritent 6 espèces d'orchidées dont 3 rares ou menacées. On y trouve aussi le Persil de montagne, protégé au niveau régional, en limite nord-ouest de son aire de répartition française, ainsi que la Fritillaria pintade, protégée et menacée en Vendée.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation tient compte des habitats susceptibles d'accueillir des espèces patrimoniales (coteau sec peu dégradé et pelouse sèche).

Les milieux avoisinnants ne sont pas très fortement artificialisés (prairies de fauche et pâturages en majorité), mais sont de moindre intérêt pour la diversité des espèces.