Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 520616307
ZONES TOURBEUSES DE LA FERRIERE

(n° régional : 50030007)

Commentaires généraux

Cette zone présente un très fort intérêt patrimonial pour le département et la région.

Les quatre "vraies" tourbières (avec des espèces strictement inféodées aux tourbières), incluses dans ce site, sont parmi les seules connues en Vendée et constituent probablement les "restes" d'une région où les tourbières étaient nombreuses mais ont en majorité disparu.

La dernière station d'Ossifrage de Vendée semble avoir maintenant disparu, mais trois plantes protégées restent présentes.

Les zones humides de la vallée abritent d'autres plantes caractéristiques des milieux tourbeux et humides (Carex pulicaris, Trapa natans, Hypericum elodes, Oxalis acetosella...) et sont favorables à de très nombreuses espèces d'insectes (dont l'Agrion de Mercure et le Criquet des clairières), à la Loutre et à la Genette.

L'abandon du pâturage serait préjudiciable à la qualité de la zone, mais la menace principale réside dans la création d'étangs et de sentiers, notamment dans la vallée du Riot du Plessis.

En 2009, Eriophorum angustifolium a été redécouverte dans la tourbière du Rosais et sur un site périphérique.

Commentaires sur la délimitation

Cette ZNIEFF comprend les 3 tourbières qui avaient fait l'objet de bordereaux rédigés par Stéphane CHARRIER en 1996 ("Tourbière de Rosais" et "Tourbières de la Roussière") et la vallée du Riot du Plessis qui englobe des habitats variés (tourbières, prairies humides tourbeuses, landes, bois). Une nouvelle zone tourbeuse, excentrée, située plus à l'est de la commune et dans une autre vallée, est intégrée à la ZNIEFF suite à sa découverte en 2009. Le bois des Girondins, de moindre intérêt, avec des habitats différents de ceux de la vallée, n'a pas été inclus dans la ZNIEFF.