Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530002421
DUNES DE BON ABRI

(n° régional : 00380001)

Commentaires généraux

Ce petit massif dunaire, installé dans le fond de l’anse de Morieux, est unique en Baie de Saint Brieuc

dont les côtes sont constituées par ailleurs de falaises. Sa valeur en est accrue en raison de la très faible

densité d’espaces dunaires à l’échelle du département.

Le site montre une succession caractéristiques d’habitats dunaires favorable à une diversité biologique

assez forte : haut de plage à Soude et Cakile, dune mobile à Chiendent et Oyat avec Eryngium

maritimum (protégé), dune grise fixée septentrionale à Koelérie blanchâtre (en limite d’aire

méridionale), dépressions arrières-dunaires et dune boisée, tous habitats d’intérêt communautaire ainsi

que le pré salé en avant-plage qui héberge Limonium normannicum, espèce endémique du golfe

normano-breton. Le périmètre actuel comprend aussi la chênaie-frênaie littorale à Garance voyageuse et

Fragon, en retrait de la zone dunaire.

Sur le plan floristique, la zone arrière-dunaire, plus ou moins dégradée par le piétinement, héberge

l’unique station départementale de Cynoglossum officinale, plante calcicole et nitrophile de lisière, qui y

présente une population assez vigoureuse. En lisière de buissons, pousse aussi Pyrola rotundifolia,

espèce boréo-montagnarde, rarissime en Bretagne.

La présence de dépressions arrière-dunaires, créées suite à l’extraction ancienne de sable et désormais en

cours de boisement spontanée par les saules, accentue la diversité de la flore littorale d’affinité calcicole,

et permet la présence des principales espèces déterminantes, en particulier les orchidées sur les secteurs

ouverts et humides en période hivernale, et certains hydrophytes eux-aussi neutro-calcicoles

(Zannichellia palustris, Typha angustifolia, etc.).

Les champignons ont été aussi étudiés et ce sont 140 espèces qui ont été répertoriées, dont 2 espèces très

rares (inscrites sur la liste rouge européenne provisoire) - Verpa conica et Geoglossum umbratile - et 16

espèces rares (inscrites sur la liste rouge départementale et/ou connu uniquement sur le site à l’échelle de

la Bretagne).

Sur le plan faunistique, la diversité des situations est aussi favorable à une intéressante diversité

faunistique, en particulier entomologique et batrachologique, avec par exemple la présence couplée de

populations de Rainette verte appréciant une mosaïque de strates arbustives à côté de mares ensoleillées,

et le Crapaud calamite, espèce plus pionnière privilégiant les milieux sableux plus ouverts.

Si la partie Est du massif dunaire, plus riche, est en partie protégée par son statut en réserve naturelle et

l’acquisition partielle par le Département en 1981, la partie Ouest est occupée par un camping privé ; des

travaux de terrassement et de drainage en 2006 sur l’arrière-dune ont détruit les habitats en particulier de

batraciens, malgré l’inclusion de la zone au périmètre de projet de Site d’Intérêt Communautaire au titre

de la Directive Habitat. Seule la frange de dune blanche est conservée et a été incluse au périmètre actuel

de la ZNIEFF. La fréquentation publique est un enjeu fort pris en compte par le Conseil Général en

concertation avec l’équipe de la réserve naturelle.

TRES IMPORTANT : pour rendre valide ce bordereau, joindre une carte au 25 000éme précisant vos

propositions de délimitation avec à l’intérieur la justification des critères de délimitation (voir n°12) et

localisation des espèces et habitats déterminants (voir n°11).

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre de la ZNIEFF a été élargi pour intégrer

le pré salé en contact avec la plage, ainsi que le bois

qui s’étend en arrière du château de Bon Abri et les

petits étangs, en raison de leur rôle pour certains

batraciens ; le périmètre prend ainsi en compte les

milieux naturels et semi-naturels du secteur

autrement destiné à l’agriculture et à l’habitat.