Logos SINP

ZNIEFF 530002627
ETANG DES SALLES

(n° régional : 01350003)

Commentaires généraux

¨ Descriptif synthétique :

L'étang des Salles est un grand plan d'eau de 37 hectares quand il atteint sa pleine capacité mais qui peut aux périodes d'étiage découvrir un secteur amphibie conséquent : environ 12 ha sur ses rives Sud et Ouest et dans le fond d'étang séparé par une digue (c'est dans ce cas de figure que la partition des milieux est calculée à la rubrique 7). La nature de ses eaux est oligotrophe à dystrophe (une partie de la végétation environnante a un caractère tourbeux).

Sur l'aval en rive gauche et l'essentiel de la rive droite, les milieux terrestres sont artificialisés et seule une haie sur talus les sépare du milieu aquatique. Par contre un gros îlot humide en landes, bois et prairies subsiste au Sud-Ouest, ainsi que le couloir humide d'un ruisseau provenant des environs du bourg de Perret. La principale alimentation est réalisée par 3 ruisseaux (du Stang, du Pont-Thomas et du Pont-Lann) sur l'amont, environnés par une importante zone naturelle de nature tourbeuse en voie de boisement avancé. Le site de l'étang des Salles a un très important intérêt naturaliste, et tant pour le plan d'eau, son avifaune et sa végétation, que pour les landes et milieux tourbeux environnants, il possède un réel intérêt régional.

Le site a par ailleurs un intérêt géologique : un important gisement de minéraux (chiastolites) et fossiles (Colymene tristani) dans les schistes.

¨ Milieux principaux : - sur les vases puis en rives s'étagent successivement une large zone amphibie à Littorelle, Baldellia, Renoncule flammette, Bident, etc … puis un groupement à Eleocharis des marais et enfin une ceinture à Laîche vésiculeuse. D'autres magnocariçaies et des roselières à Baldingère ou d'hélophytes se répartissent de façon discontinue le long des rives et plus particulièrement dans la queue d'étang.

- les milieux humides ²terrestres² sont composés par : des groupements à Molinie à l'allure de lande humide ²dégradée² dans les secteurs les moins mouillés, de bas-marais acide dans les autres, de landes humides à méso-hygrophiles à Bruyères et Ajonc nain souvent imbriquées dans un taillis plus ou moins humide de saule et bouleaux. Les prairies humides à Jonc acutiflore se retrouvent en bordure externe du site, par endroits. Une zone tourbeuse un peu plus active quoique évoluée est présente sur la partie située en Ste Brigitte, le taillis alentour est alors marécageux et localement à sphaignes.

¨ Espèces remarquables : · Flore : présence de 5 espèces végétales protégées au plan national : la Pilulaire - Pilularia globulifera, la Littorelle - Littorella uniflora, et le Flûteau nageant - Luronium natans également d'intérêt communautaire, ces plante sont présentes dans les secteurs amphibies ou fossés en communication avec l'étang, et les Rossolis intermédiaire et à feuilles rondes - Drosera intermedia et D. rotundifolia dans les milieux tourbeux. Au moins 10 autres plantes menacées sont présentes dans la zone, dont la Canche sétacée - Deschampsia setacea et la Gentiane pneumonanthe - Gentiana pneumonanthe en lande humide.

· Faune (sélection) - Mammifères : La Loutre d'Europe - Lutra lutra fréquente le site - Oiseaux : l'Etang des Salles est une importante zone d'hivernage du Centre-Bretagne pour de bonnes populations de canards (Fuligule morillon, Fuligule milouin, Sarcelle d'hiver, Colvert) et d'autres oiseaux d'eau tels que le Grand Cormoran, la Foulque macroule. Plusieurs espèces de limicoles y sont régulièrement observées (source n° 60 : observations du GEOCA dans le cadre des opérations du Wetlands International). D'autres groupes importants, amphibiens et invertébrés notamment mériteraient d'être mieux étudiés.

¨ Conditions actuelles de conservation : des opérations de drainage et de boisements en résineux se sont produites dans la zone humide attenante à l'étang sur Perret. Du désherbage chimique sous clôture atteint des plages aquatiques sur la rive Nord. Un entretien mécanique sur une lande humide en bordure du fond de l'étang sur Perret permet à celle-ci de rester diversifiée floristiquement. Il serait intéressant que de telles pratiques de gestion soient appliquées en d'autres points pour lutter contre la fermeture du milieu par le boisement naturel, principale menace à long terme dans la zone tourbeuse.

Liens avec d'autres ZNIEFF : avec la ZNIEFF de type I

de l'Etang du Fourneau et vallon du Saut du Chevreuil,

et de type II de la Forêt de Quénécan.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre de la ZNIEFF de l'Etang des Salles est sensiblement le même que celui dressé pour la première description de 1980 puis précisé en 1993.

- la zone englobe l'ensemble des milieux aquatiques, amphibies et rivulaires liés à l'étang, ainsi que tous les milieux naturels humides développés à son contact et autour des ruisseaux et sources qui l'alimentent (3). Des milieux remarquables (landes humides et groupements de tourbière) existent en plusieurs endroits autour de l'étang, des éléments de la flore et de la faune menacées sont présents en de nombreux points dans le périmètre (1 et 2) .

- les bâtiments, les espaces agricoles non humides (y compris en bordure du plan d'eau) et les boisements artificiels - à l'exception d'unités enclavées - ne sont pas compris dans la zone (4).