Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530005962
ETANG DES FORGES DES SALLES

(n° régional : 01350001)

Commentaires généraux

Aucune trace de la tourbière associée à l’étang, qui a justifié en partie sa première inscription en ZNIEFF en 1981, n’a été retrouvée, ni dans le court vallon qui sépare l’étang du château à l’Ouest, ni dans le couloir humide amont venant du Sud, ni plus en aval de l’étang.

La ZNIEFF actuelle conserve cependant un réel intérêt local, elle comprend l’étang et sa végétation humide de bordure, et le tronçon du Ruisseau des Forges qui le borde au Nord. En 2003, lors de la première mise à jour de la ZNIEFF, l’étang était à sec. A la visite de 2007, il était en eau.

L’Etang des Forges des Salle en pleine capacité a une superficie d’environ 2 hectares, il ne possède alors qu’un fin liseré rivulaire de végétation sur ses bordures Sud et Est, la queue d’étang relativement réduite n’est présente que dans l’anse Ouest. Le Ruisseau des Forges est séparé de la bordure Nord de l’étang par une levée boisée et ne l’alimente qu’en quelques points depuis cette rive ; un petit ruisseau affluent Sud alimente également l’étang. Les Forges des Salles constituent un site archéologique industriel de grand intérêt. Les débris de fonte des forges sont nombreux au niveau du Ruisseau des Forges.

Habitats : sur les vases humides centrales de l’étang à sec se développent deux groupements végétaux, l’un caractérisé par de petites plantes annuelles (Elatine hexandra et Lythrum portula), l’autre à un niveau légèrement supérieur est dominé par des bidents et vulpins. Lors de la mise à sec pour des réparations sur la digue, sur de larges bordures plus élevées qui devraient normalement être recouverts par les eaux s’est installé un groupement dense à jonc diffus et hautes herbes. En temps normal, le liseré de végétation rivulaire se signale par la baldingère (Phalaris arundinacea).

En arrière, vers la queue d’étang, en transition douce avec le jonc diffus et les hautes herbes du bord des eaux une prairie humide à jonc acutiflore s’est établie, en voie d’enfrichement par les ronciers en bordure. Des cordons de saules et d’aulnes sont présents en lisière.

Espèces remarquables : une bonne population du flûteau nageant (Luronium natans), espèce protégée en France et d’intérêt communautaire, est présente dans la partie Sud de l’étang et pourrait s’étendre. La seule présence de cette plante justifierait que cet étang intègre le périmètre Natura 2000 du complexe d’étangs de ce secteur de la Forêt de Quénécan. Dans ce cadre, une évaluation de l’intérêt écologique de cet étang vis à vis des oiseaux d’eaux hivernants et de sa fréquentation par la Loutre d’Europe pourrait ainsi être réalisée (Document d’objectifs).

Un éventuel curage de l’étang devrait épargner les stations de Luronium natans.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre de la ZNIEFF de l’Etang des Forges des Salles reste sensiblement le même que celui de la ZNIEFF 1ère génération, moins prolongé vers l’Ouest pour n’englober strictement que les espaces humides résiduels.

L’ancien moulin derrière la digue, routes, et tous les espaces non humides, prairiaux ou boisés, au contact ou proches, ne sont pas compris dans la zone.