Logos SINP

ZNIEFF 530005984
ETANG DU ROCHER ET ZONES TOURBEUSES DU BOIS DU LEZAY

(n° régional : 01140008)

Commentaires généraux

Anciennement connu pour la zone tourbeuse présente sur ses rives Sud et Est, désignée d’intérêt régional

à l’Inventaire des tourbières de Bretagne (source n° 53), c’est aujourd’hui l’étang en lui-même et

l’ensemble des habitats humides qu’il génère qui font de ce site une zone humide remarquable, de tout

premier plan pour le Morbihan.

L’intérêt régional de la zone tourbeuse (tourbière active à narthécie et sphaignes) est bien confirmé.

Celle-ci étant située plus précisément au Sud, ainsi que dans la queue Ouest de l’étang aujourd’hui

séparée du plan d’eau principal par une digue qui ne semble pas avoir affecté les habitats tourbeux

concernés, encore bien humides et diversifiés. Une lande humide à localement tourbeuse se développe

au-delà de la rive Est dans les clairières d’une pinède. L’ensemble de ces zones tourbeuses devraient à

présent être préservées de tout drainage ou plantations, de comblements ou de creusements, ou même

rehaussement du plan d’eau, qui détruiraient les plantes protégées et remarquables qui s’y trouvent : les

2 rossolis protégés au plan national, intermédiaire et à feuilles rondes (Drosera intermedia et D.

rotundifolia) ainsi que les rhynchospores blanc et brun (Rhynchospora alba et R. fusca), ce dernier est

particulièrement rare en Bretagne et mériterait également une protection réglementaire. Il faut noter

également un beau peuplement de piment royal (Myrica gale) et la présence d’une graminée de bordure

d’étang tourbeux, la canche sétacée (Deschampsia setacea).

La bordure Nord de la ZNIEFF de l’étang inclut la route départementale D 34 et ses fossés (où est

signalée la fougère des montagnes (Oreopteris limbosperma), particulièrement rare dans ce secteur du

Morbihan. Un traitement strictement mécanique du bord de la route et des curages "doux"de fossés (si

besoin) sont préconisés à ce niveau.

Au-delà d’un étang situé plus en amont dans le Bois du Lezay, le couloir humide abrite aussi une boulaie

tourbeuse intéressante (habitat d’intérêt communautaire prioritaire).

L’étang et ses groupements amphibies de bordure ont révélé ces dernières années, grâce à des

observations régulières et assidues de botanistes, une flore remarquable : 3 plantes protégées au plan

national : le flûteau nageant (Luronium natans) également d’intérêt communautaire, la littorelle

(Littorella uniflora), et la ptéridophyte la pilulaire à globules (Pilularia globulifera) ; ainsi que les

plantes menacées de la Liste rouge armoricaine suivantes : les hydrophytes grande et petite naïade

(Najas marina et N. minor), un scirpe très rare apparaissant après le retrait de l’eau le scirpe ovoïde

(Eleocharis ovata) ainsi que dans les mêmes conditions la limoselle aquatique (Limosella aquatica).

La gestion de cet étang empoissonné est la suivante : vidange tous les 2 ans avec pêche d’environ 1200

kg de poissons, assec tous les 10 ans sans extraction de boues, et aucun apports d’amendement (source

n° 60). Des projets éventuels d’interventions plus lourdes devraient absolument faire l’objet de conseils

écologiques préalables de la part de botanistes (Conservatoire Botanique National de Brest ou ses

représentants).

L’intérêt ornithologique de l’étang n’est pas négligeable, une vingtaine d’espèces d’oiseaux sont

nicheuses sur la zone. Le Fuligule milouin s’y est reproduit en 2007. C’est également une zone

d’hivernage et d’alimentation pour des anatidés et ardéidés.

La loutre d’Europe (Lutra lutra) fréquente également ce cours d’eau : le Ruisseau du Moulin du Rocher,

tributaire de la Vilaine, par l’Isac.

Des relations écologiques avec d’autres ZNIEFF : le Marais tourbeux de la Haie plus en aval, ou le

proche Marais et Tourbière du Roho plus à l’Ouest sur St-Dolay, sont probables.

Il aurait été très souhaitable que la zone Natura 2000 des Marais de Vilaine s’étende jusqu’à l’Étang du

Rocher, compte tenu de son très grand intérêt biologique. Cette ZNIEFF est intégrée à la ZNIEFF de

type II des marais de la Vilaine et zones humides dépendantes en aval de Redon.

Commentaires sur la délimitation

La ZNIEFF de l’Étang du Rocher a été étendue à une partie de

son couloir d’alimentation amont présent dans le Bois du

Lezay, pour mieux prendre en compte des habitats et espèces

des milieux tourbeux présents à ce niveau.

La limite du périmètre située au Sud-Est de l’étang a été mieux

précisée, et au Nord une portion de la départementale D 34 et

une partie d’un vallon latéral. ont été retenues pour des raisons

botaniques et fonctionnelles.