Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530006046
TOURBIERE DE SERENT - KERFONTAINE

(n° régional : 00000164)

Commentaires généraux

La Tourbière de Kerfontaine, menacée en 1980 par divers projets d’aménagements, a été sauvegardée grâce à un travail de sensibilisation auprès des élus et de la population locale, qui s’est concrétisé le 21 décembre 1982 par la mise en place d’une convention qui allie Bretagne Vivante SEPNB, la Commune de Sérent propriétaire du site, et le groupement forestier communal. Cette démarche, à l’époque première du genre en Bretagne a permis de sauvegarder cette tourbière d’intérêt régional, la plus importante et diversifiée du vaste ensemble naturel centre morbihannais de Lanvaux et des Landes de Pinieux.

Sont intégrées à la ZNIEFF deux secteurs tourbeux périphériques : à l’Ouest la lande tourbeuse de la Croix des Parachutistes, à l’Est la lande tourbeuse de la Ferme du Parc.

L’espace protégé et géré a une surface d’environ 26 hectares (70 % de l’espace en ZNIEFF).

Cet espace naturel porte le long d’un talweg une tourbière de pente, à l’origine du Ruisseau du Moulinet affluent de la Rivière la Claie. Cette tourbière porte un groupement à narthécie et molinie en touradons, souvent embruyéré, et pénétré plus ou moins densément par le piment royal, elle est encadrée par des landes méso-hygrophiles, humides ou tourbeuses à sphaignes. Les différents travaux de gestion qui se sont déroulés (élimination des ligneux, fauches, étrépages et créations de mares) ont été d’importants facteurs de diversification du milieu. La pinède plus ou moins dense, sur lande mésophile à bruyère ciliée et ajoncs, ou fougère, est surtout présente sur les flancs en aval ; elle est peu à peu éliminée sur l’amont pour rendre au site son aspect d’origine.

Deux espèces végétales protégées en France sont présentes : les rossolis intermédiaire et à feuilles rondes (Drosera intermedia et D. rotundifolia), ainsi que 8 autres plantes menacées de la Liste rouge armoricaine dont la gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe) et les rhynchospores blanc et brun (Rhynchospora alba et R. fusca) ce dernier restant instable. La présence d’une belle station de la sphaigne de Magellan (Sphagnum magellanicum - 3 stations actuellement connues en Morbihan) pourrait être un indice d’un début d’évolution ombrotrophe d’une partie de la tourbière, et est à suivre.

La création de mares, l’étrépage, et la fauche de diverses parcelles ont permis l’installation de communautés végétales pionnières, aquatiques et sur tourbe nue, et une colonisation par une faune très diversifiée.

Environ 81 espèces d’oiseaux ont été observées sur le site de Kerfontaine dont 31 espèces pour lesquelles la nidification est avérée, en particulier les oiseaux d’intérêt communautaire et caractéristiques des landes que sont l’Engoulevent d’Europe, et la Fauvette pitchou.

Un effort de connaissance tout particulier a été réalisé pour les invertébrés, dont plus de 700 espèces (719 taxons, source n° 79) ont été observés et identifiés, parmi ceux-ci deux espèces d’odonates protégées à l’échelon national : l’Agrion de Mercure (Coenagrion mercuriale) également d’intérêt communautaire, et la Cordulie à corps fin (Oxygastra curtisii). Plus de 30 espèces d’invertébrés sont retenues comme déterminantes, suivant les listes établies lorsqu’elles existent, ou distinguées comme particulièrement typiques des zones humides et tourbeuses et/ou jugées rares en Bretagne au moment des études. Les libellules, criquets et sauterelles, papillons de jour et de nuit, et araignées, sont des groupes particulièrement bien prospectés sur le site, en particulier par les naturalistes de Bretagne Vivante et du Groupe d’étude des invertébrés armoricains (GRETIA).

La tourbière a aussi fait l’objet de recherches palynologiques en 1997.

Entre 1982 et 1994, le gestionnaire a consacré l’essentiel de ses activités aux inventaires naturalistes et à la valorisation pédagogique du site : création d’un sentier de découverte ouvert toute l’année, animations auprès des scolaires et de la population locale. Des visites accompagnées ont lieu sur demande.

A la suite du renouvellement de la convention avec la Commune et le Groupement Forestier Communal, en 1994, un plan de gestion a été rédigé et les activités ont été recentrées sur la gestion conservatoire du site. Un nouveau plan de gestion a été élaboré pour la période 2003-2007, et un plan d’interprétation a été réalisé en 2004.

La Commune de Sérent met ses moyens techniques à disposition pour certains travaux : entretien du parking, terrassements ponctuels. Les fauches et gyrobroyages de végétation sont réalisés en faisant appel à des entrepreneurs de travaux agricoles ; un agriculteur réalise le bottelage de la lande fauchée pour son propre compte. Des salariés de Bretagne Vivante, aidés de quelques bénévoles locaux, effectuent les opérations de gestion fine.

Des animations et des travaux sont effectués en partenariat avec l’ensemble des lycées agricoles du Morbihan, axés principalement sur la relation espace espèce, à la fois sur le site et dans les établissements scolaires. Des supports pédagogiques, tels que des panneaux de découverte, exposition, sont mis à disposition. Ces démarches visent à valoriser ce patrimoine naturel et de sensibiliser le public aux actions de gestion des landes tourbeuses. (Sources n° 79 et 80)

La ZNIEFF de Sérent-Kerfontaine est incluse avec la quasi-totalité des landes de Pinieux dans la ZNIEFF de type II de Lanvaux.

Manque espèce:

formica picea

hyposinga sanguinea

zelotes praeficus

taraxacum taraxacum

entolma elodes

hygrocybe lepida

rodhophyllus elodes

ciboria acerina

lachnum apalum

orthetrum reticulatum

chalcoides aurata

corymbia rubra

hydroporus piceus

coenympha arcania

endometria flammealis

hoplodrina alsines

melanchio pisi

cerceris labiata

megabombus muscorum

atea triguttata

LEPTHYPANTES ERICAEUS

LEPTHYPANTES tenuis

LEPTHYPANTES zimmermanni

ORAONETIDES ABNORMIS

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre révisé de cette ZNIEFF prend à présent en compte une zone d’alimentation de la tourbière située au Nord-Ouest de Kerfontaine à l’Est de la D 151, ainsi que la partie aval de la zone humide et ses espaces naturels et boisés attenants.

Deux petits secteurs tourbeux satellites situés à environ un kilomètre de part et d’autre de la tourbière de Kerfontaine sont intégrés à la ZNIEFF, ils font partie, comme le site principal, de la Réserve biologique de Sérent - Kerfontaine.

Les espaces agricoles périphériques sont exclus.