Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530006061
TOURBIERE DE KERNON

(n° régional : 00000086)

Commentaires généraux

Cette tourbière, possède un intérêt départemental à l’inventaire des tourbières de Bretagne, niveau de valeur qu’elle conserve en 2008. Elle est aux sources du ruisseau du Moulin de Conveau qui forme plus loin le ruisseau de Goaranvec qui se jette dans le Canal de Nantes à Brest à Port de Carhaix (bassin versant de l’Aulne).

La zone humide se tient dans une assez vaste dépression située au Nord du Bois de Conveau, entre les villages ou lieu-dit suivants : Loch Coucou au Nord, Minez Crao Bihan à l’Est et Kerleur à l’Ouest, elle est à cheval sur les communes de Plévin et Tréogan.

La plus importante source naît bien en amont dans un bois sous Loch Coucou, le bois tourbeux est assez diversifié, et possède de plus quelques clairières en lande humide ou moliniaie, et il existe aussi à ce niveau un groupement à narthécie pénétré par du phragmite (le roseau est rare et localisée en Centre-Bretagne). Après un passage dans un étroit talweg, le ruisseau gagne une large dépression humide certainement alimentée par plusieurs sources diffuses. Toute la dépression devait être occupée autrefois par de la lande humide à tourbeuse, qui ne subsiste plus que dans quelques parcelles témoins ; la plupart des parcelles sont aujourd’hui en prairies humides en joncs, à tendance mésotrophe, cependant au centre du site de larges plages oligotrophes subsistent (à jonc acutiflore, carum verticillé et laîche noire (Carex nigra), d’autres secteurs ont conservé (ou sont revenus) en molinie. Il existe ainsi une mosaïque fragmentée d’habitats prairiaux oligotrophes avec localement de la lande humide, du bas-marais acide ou de la véritable tourbière, tous habitats déterminants pour la ZNIEFF. Les éléments de tourbière sont dispersés dans la partie Sud de la zone, de Ménez Crao jusque sous Kernon. Une parcelle sur l’aval, qui n’est plus pâturée, est très diversifiée.

Espèces remarquables : 2 plantes protégées en France : Drosera intermedia et Drosera rotundifolia (rossolis intermédiaire et à feuilles rondes), au moins 3 autres plantes menacées et déterminantes, sont présentes, dont le rhynchospore blanc (Rhynchospora alba), ainsi qu’une bonne diversité de sphaignes et une mousse sphagnicole peu commune : Calliergon stramineum. Le cortège des espèces animales liées à ces milieux reste en grande partie à inventorier.

Protection et gestion : Un défrichement agricole récent de lande (qu’il faut souhaiter localisé) a encore été observé sur la marge Sud du site, et le pâturage sur zone tourbeuse est trop important par endroits. Cependant il serait très souhaitable que les actions agricoles positives de pâturage modéré et/ou de fauche avec exportation sur les prairies oligotrophes se maintiennent. Ces actions sont susceptibles d’être encouragées dans le cadre de la mise en œuvre du programme de conservation Natura 2000 des Montagnes Noires, qui devra considérer l’intégralité du périmètre de la ZNIEFF à ce niveau.

TRES IMPORTANT : pour rendre valide ce bordereau, joindre une carte au 25 000éme précisant vos propositions de délimitation avec à l’intérieur la justification des critères de délimitation (voir n°12) et localisation des espèces et habitats déterminants (voir n°11).

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre de la ZNIEFF de la Tourbière de Kernon a été notablement modifié pour prendre en compte plus complètement toute la zone humide comportant des éléments tourbeux ou oligotrophes épars, ainsi qu’une importante source d’alimentation adjacente (également tourbeuse) naissant sous Loch Coucou. Le nouveau périmètre descend aussi plus bas sur l’aval et inclut notamment la parcelle en tourbière la plus diversifiée du site.