Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530006066
TOURBIERE DU BOUILLON GRIS

(n° régional : 00000079)

Commentaires généraux

Cette tourbière possédait un intérêt régional à l’inventaire des tourbières de Bretagne (source 53 - 1985) ; elle ne possède plus à présent qu’un intérêt départemental ou local, mais son inscription en ZNIEFF de type I reste tout à fait justifiée. Elle conserve de plus quelques potentialités dans sa partie aval.

La tourbière du Bouillon gris, située au Sud-Est du bourg de Lanfains, est dans un vallon sourceux affluent au ruisseau alimentant l’Étang du Pas (bassin versant du Gouët).

La zone humide retenue en ZNIEFF se compose, d’amont en aval :

- d’une prairie sourceuse qui possède de larges couloirs humides contenant quelques plantes de milieux oligotrophes et de bas-marais acides (linaigrette à feuilles étroites, millepertuis des marais, peucédan à feuilles lancéolées, carum verticillé, etc.).

- lui succède une assez vaste zone boisée méso-hygrophile à très marécageuse ou tourbeuse (à sphaignes), des ouvertures en tourbière peu diversifiée y subsistent sur la marge Sud. La saulaie-boulaie à sphaignes qui s’y trouve (ainsi que celle située sur l’aval) est retenue comme habitat déterminant.

- sur l’aval il reste une partie ouverte de la tourbière initiale, mais qui se boise aussi peu à peu, entraînant une perte de la diversité biologique relevée dans le passé (présence des rossolis - Drosera spp -notamment). Mais les habitats tourbeux résiduels restent intéressants, en particulier les secteurs à narthécies (Narthecium ossifragum) ainsi que les dépressions tourbeuses à sphaignes. Le trèfle d’eau (Menyanthes trifoliata) y possède une station. Les bosquets tourbeux clairs aux alentours sont assez diversifiés, une sphaigne assez peu commune y a été relevée : Sphagnum subsecundum, recherchant des milieux assez riches en bases, et à acidité modérée. Une unité en lande humide à bruyères reste également ouverte.

Malgré le défrichement d’une parcelle à l’aval et le fort drainage qui a affecté la zone, lié au recalibrage des rus et ruisseaux (et aux boisements résineux en zone humide de l’amont, exclus de la zone), des potentialités subsistent, au moins dans la partie aval ouverte. Le contrôle du boisement naturel sur les espaces tourbeux les plus diversifiés, du décapage localisé, et le creusement de nouvelles dépressions ou mares aux endroits où seule la molinie en touradons subsiste, peuvent faire réapparaître la flore remarquable disparue, ou d’autres espèces pionnières d’intérêt patrimonial.

En accord avec les propriétaires, l’association Forum Centre-Bretagne Environnement a réalisé un chantier de déboisement et d’étrépage localisés dans cette tourbière en avril 2009.

TRES IMPORTANT : pour rendre valide ce bordereau, joindre une carte au 25 000éme précisant vos propositions de délimitation avec à l’intérieur la justification des critères de délimitation (voir n°12) et localisation des espèces et habitats déterminants (voir n°11).

Commentaires sur la délimitation

En plus du périmètre initial de la ZNIEFF, il a été retenu à l’amont du talweg portant la zone tourbeuse une prairie portant des sources importantes pour l’alimentation du site ainsi que des couloirs humides contenant des éléments floristiques oligotrophes intéressants.