Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530006825
FORET DE LANVAUX

(n° régional : 01310000)

Commentaires généraux

La Forêt domaniale de Lanvaux (252,56 ha) occupe environ 70 % de la superficie de cette ZNIEFF forestière de type II. Elle appartient à un ensemble de 3 forêts domaniales géographiquement et biologiquement très proches (avec Camors et Floranges) qui constituent de fait les 3 cantons d’un seul massif qui doit faire à terme l’objet d’un aménagement unique de la part de l’ONF. L’ouragan d’octobre 1987 avait ruiné 78 hectares de la forêt domaniale (31 % - source n° 54).

Le substrat géologique est principalement constitué de Gneiss-Micaschistes et à un moindre degré au Sud par les Schistes de Bains. Le relief est assez accentué dans la moitié Sud de la zone (pentes assez fortes entre 10 et 30 %) beaucoup plus faible au Nord (plateau d’altitude moyenne 140 m).

La Forêt domaniale de Lanvaux est constituée de feuillus à plus de 95 %, le Chêne rouge est une essence objectif et il est prévu qu’elle dépasse 20 % de la superficie à la fin de l’aménagement (2012). La hêtraie-chênaie acidiphile d’intérêt communautaire âgée (de 30 ans à 90 ans et plus), typée (à houx) ou un peu moins bien caractérisée (faciès dégradée à myrtilles ou molinie, ou avec de notables interférences d’autres essences feuillues) occupe près de la moitié de la ZNIEFF et 65 % environ de la forêt domaniale. C’est le principal habitat déterminant de la ZNIEFF.

Sur les schistes et tout à fait en bas de pente, près de l’Abbaye de Lanvaux, la hêtraie-chênaie prend localement un caractère assez nettement neutrophile assimilable à un autre habitat forestier remarquable : la "hêtraie-chênaie à mélique, if et houx" qui porte également une plante déterminante pour la ZNIEFF : l’aspérule odorante (Galium odoratum), à respecter.

La canche flexueuse (Deschampsia flexuosa) est signalée dans cette forêt, et avec la Forêt de Camors ce sont les seules localités morbihannaises connues actuellement (2007).

Le vallon boisé privé se trouvant en bordure de la forêt domaniale à l’Est abrite plusieurs petits habitats à caractère tourbeux intéressants (boulaie tourbeuse, lande tourbeuse), et une lande sèche existe localement sur l’autre versant du coteau.

Le peuplement d’oiseaux de cet ensemble forestier est relativement diversifié, l’enquête récente sur l’avifaune forestière bretonne (GOB 2001 - source 57) a permis de contacter 35 espèces dont un bon nombre d’oiseaux nicheurs probables, parmi lesquels un oiseau potentiellement déterminant pour la

ZNIEFF s’il s’avérait nicheur : le Pouillot siffleur (une autre espèce déterminante recensée autrefois dans ce périmètre n’a pas été recontacté : le Pic cendré).

Plusieurs autres espèces intéressantes ont été contactées au printemps 2001 et sont potentiellement nicheuses : le Gobemouche gris, l’Hypolaïs polyglotte, la Tourterelle des bois, ....

Les connaissances sur les chauves-souris fréquentant ce massif forestier sont à réunir et de nouvelles prospections encore à réaliser. La localisation et le marquage d’arbres gîtes pour leur conservation seraient utiles à mettre en oeuvre, en convention avec les gestionnaires et propriétaires de ces bois.

L’Escagot de Quimper (Elona quimperiana), protégé et d’intérêt communautaire est présent dans cette zone forestière.

La ZNIEFF de type II des Landes de Lanvaux vient s’adosser aux lisières Nord et Est de la Forêt de Lanvaux.

Manque espèce

alnus rubra

Commentaires sur la délimitation

Cette ZNIEFF forestière de type II comprend la totalité de la Forêt domaniale de Lanvaux et quelques bois privés feuillus ou mixtes adjacents, en forte continuité. C’est principalement pour la fonctionnalité des milieux et la répartition des habitats d’intérêt communautaire que ce périmètre est retenu.

Le périmètre révisé varie peu par rapport au précédent, des secteurs forestiers privés ont été ajoutés pour prendre en compte l’ensemble des vallons bordant la forêt domaniale à l’Ouest et à l’Est.