Logos SINP

ZNIEFF 530007480
TOURBIERE, ETANG ET BOIS DU GRAND GOURNAVA

(n° régional : 00000116)

Commentaires généraux

L’étang du Grand Gournava est à cheval sur les 3 communes concernées par la ZNIEFF, mais c’est principalement sur la commune de Pluherlin que se développe sur l’amont le Bois de Gournava, dans lequel sont incluses les zones tourbeuses.

Les rives Ouest et Sud de l’étang (ainsi que l’aval de la digue) sont dominées par une lisière arbustive à piment royal (Myrica gale) très abondant à ce niveau ainsi que dans les zones tourbeuses amont. Ces dernières occupent surtout le Sud du bois, une tourbière de pente à narthécies assez évoluée est environnée de landes humides à méso-hygrophiles à bruyère et callune typées, sous un couvert en pins clairsemés. Une parcelle en lande humide plus basse porte la gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe) mais ce secteur proche d’un espace agricole porte également des marques de charruages et un dépôt de terre existe en lisière, des défrichements d’origine agricole semblent être encore des menaces sérieuses dans ce site.

Une lande mésophile sur la lisière amont au Sud-Est du bois est entretenue par pâturage.

Trois plantes protégées en France sont présentes dans le site : les rossolis intermédiaire et à feuilles rondes (Drosera intermedia et D. rotundifolia) qui ont été vues il y a moins de 10 ans dans la zone tourbeuse, et la littorelle (Littorella uniflora) une plante amphibie de grèves d’étangs acides (sur la rive Nord-Est de l’étang, en Pleucadeuc). Plusieurs autres plantes d’habitats tourbeux sont également déterminantes : la grassette du Portugal (Pinguicula lusitanica), la narthécie (Narthecium ossifragum), et le scirpe cespiteux (Scirpus cespitosus) ce dernier est peu abondant dans la tourbière.

Une faune caractéristique de ces milieux menacés est aussi présente telle que le Lézard vivipare (Zootoca vivipara), protégé, hôte des landes humides et tourbières, ou bien la discrète libellule le Leste brun (Sympecma fusca) qui se reproduit dans les eaux stagnantes oligo-mésotrophes et est considéré comme menacé en France et en Europe. Le Grèbe huppé se reproduit sut l’étang.

Au moins deux secteurs du Bois de Gournava, situés entre la zone tourbeuse au Sud et l’étang, sont de belles chênaies pédonculées acidiphiles sous molinie, le plus grand près de l’étang est un faciès de

dégradation typé de la hêtraie-chênaie acidiphile, l’autre plus au Sud et bordant un talweg a un caractère hydromorphe marqué avec des tapis de sphaignes et un cortège floristique caractéristique de la "Chênaie pédonculée à Molinie bleue" habitat forestier d’intérêt communautaire (code Natura 2000 : 9190-1).

Un maintien durable de l’ensemble de ces habitats dans la gestion de ce bois serait souhaitable.

Une orchidée forestière menacée, souvent peu abondante dans ses stations, existe aussi dans le bois : l’épipactis à larges feuilles (Epipactis helleborine).

Espèce determinantes non listées:

Litorella uniflora

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre de cette actuelle ZNIEFF prend, en plus de l’étang, le Bois de Gournava dans sa plus grande partie car il porte en plusieurs points des landes ou des zones tourbeuses ainsi que des secteurs forestiers intéressants.

Les secteurs boisés du Parc de Kerdagnon et du Chêne aux Loups (ce dernier était dans le précédent périmètre) n’ont pas été retenus car les habitats déterminants y étaient trop diffus.

Toutes les habitations présentes autour de l’étang sont exclues de la zone.