Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530008261
GORGES DE POULANCRE

(n° régional : 06140002)

Commentaires généraux

Cette ZNIEFF de type I recouvre les Gorges de Poulancre dans ses parties les plus naturelles et sauvages

par leurs versants forestiers pentus à feuillus largement dominants, fréquemment à sous-bois de grande

luzule (Luzula sylvatica), influencés par la fraîcheur des lieux (cluse de direction Nord-Sud : situation

encaissée peu exposée au soleil, et assez forte hygrométrie de l’air en partie entretenue par le ruisseau).

De fortes arrêtes schisteuses redressées, constituées par les Schistes et quartzites puis sur l’amont des

Quartzites et grès du Siluro-Dévonien, portent une végétation des rocheux siliceux dans diverses

expositions : ensoleillée en sommet de crêtes, à très ombragée voire humide (suintements temporaires)

sur les pans verticaux, situation très propices aux végétaux cryptogames (lichens, bryophytes et

fougères). Groupements saxicoles, éléments de pelouses ouvertes et de landes sèches sont des habitats

d’intérêt communautaire déterminants pour la zone.

Le Ruisseau de Poulancre à ce niveau a un débit rapide à torrentiel en situation fortement ombragée,

depuis l’exutoire de l’Etang de Poulancre à Poulennec, favorisant l’habitat des rivières oligotrophes

acides dominé par les bryophytes (Fontinalis squamosa, Scapania undulata,...) au détriment des

renoncules aquatiques.

La ZNIEFF contient également, dans le vallon de Toulhouet, une petite clairière tourbeuse conservant un

intérêt local, du fait qu’à ce niveau du Centre-Bretagne cet habitat devient plus rare.

Parmi les espèces déterminantes principalement liées à ces milieux, il est à signaler l’Escargot de

Quimper (Elona quimperiana), espèce protégée et d’intérêt communautaire qui semble particulièrement

abondant ici. Les affleurements schisteux ensoleillés sont des habitats très intéressants pour les lichens

dont l’inventaire dans ce site a débuté et sera poursuivi ; un lichen corticole remarquable est déjà à

signaler et proposé comme espèce déterminante : Hypotrachyna horrescens. L’inventaire des bryophytes

est également à poursuivre. Parmi les plantes vasculaires intéressantes signalons aussi une petite

graminée de pelouses sèches sur rochers siliceux : le catapode grêle (Micropyrum tenellum) assez

localisée en Côtes d’Armor. Autres groupes : voir aussi ZNIEFF II « Vallée de Poulancre ».

TRES IMPORTANT : pour rendre valide ce bordereau, joindre une carte au 25 000éme précisant vos

propositions de délimitation avec à l’intérieur la justification des critères de délimitation (voir n°12) et

localisation des espèces et habitats déterminants (voir n°11).

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre de la ZNIEFF I des Gorges de Poulancre est assez

sensiblement modifié : il est recadré sur le secteur le plus

encaissé des gorges où dominent les crêtes schisteuses et les

sous-bois à fortes pentes à luzule des bois, et où le parcours du

ruisseau est torrentiel. Il remonte à présent jusqu’aux abords de

l’Etang de Poulancre sur l’amont, mais ne prend plus en aval la

totalité du Bois de Quélennec ne conservant plus que les pentes

fortes des environs de la Roche Madame. Il intègre à présent le

petit vallon tourbeux de Toulhouet.

Il n’y a pas d’habitations à l’intérieur du périmètre.