Logos SINP

ZNIEFF 530014725
CÔTE OUEST DE LA BAIE DE SAINT-BRIEUC

(n° régional : 05260000)

Commentaires généraux

Cette grande ZNIEFF de type II de la Côte Ouest de la Baie de Saint-Brieuc couvre l’ensemble de la

côte en falaises dominantes, moyennes à hautes, qui se développe depuis le fond Sud-Ouest de la baie

au niveau de Tournemine (près de la Plage des Rosaires en limite de Plérin et Pordic) jusqu’à la pointe de

Bilfot en Plouézec incluant les îlots des Petits et Grands Mez de Goëlo marquant l’entrée Sud de la baie

de Paimpol.

Du Sud au Nord plusieurs espaces naturels sont distingués et sont pour certains repérés en ZNIEFF de

type I (*) : depuis la plage de Tournemine jusqu’à la Pointe du Petit Havre sur Pordic s’étend la « Côte

de la Pointe de Pordic* » principalement en falaise moyenne (entre 60 et 80 m de hauteur environ) avec

ses landes et quelques pelouses littorales, puis les falaises situées dans un rentrant de la côte s’étendant

de part et d’autre de la Pointe de Brénin (dont la côte de la Plage de la Banche), la zone à ce niveau

inclus le Vallon du Vau Madec et ses environs floristiquement diversifiés (terrains limoneux riches en

carbonates) où se trouve également un sentier de découverte (des oiseaux notamment). Passé Binic la

côte présente encore plusieurs petites pointes avant d’aborder le site de la « Pointe du Vau Burel *» en

Étables-sur-Mer, puis se poursuit sur la côte urbanisée de St-Quay-Portrieux jusqu’à la commune de

Tréveneuc à la côte plus préservée et entre lesquelles se trouve la « Pointe du Bec de Vir et la Côte de

St-Marc* ». En remontant vers le Nord la zone comprend les vallons boisés diversifiés de Perhemeno et

de Pommorio, puis le cours inférieur du Ruisseau du Corzic (en incluant une partie de son affluent en

rive droite : le ruisseau du Coray), sa vallée débouchant sur la prairie humide et la roselière du Palus. Au

Nord du Palus, débute la « Côte de la Pointe de Plouha* » intéressante pour sa végétation et remarquable

pour son avifaune nicheuse jusqu’au rocher de Gwin Zégal. A ce niveau la ZNIEFF II inclus l’îlot de la

Mauve au large de la Pointe du Pommier toujours pour son intérêt ornithologique. La zone se poursuit

incluant quelques petits vallons côtiers et atteint la Pointe de la Tour et ses abords, en grande partie

protégés foncièrement par le Conservatoire du littoral et le Département des Côtes d’Armor et porteurs

de plusieurs intérêts faunistiques importants. Les vallons boisés de Bréhec en Plouha et Plouézec, en

connexion avec la côte, sont également compris dans la zone. La « Côte rocheuse de Plouézec* » s’étend

ensuite jusqu’à prendre la Pointe de Bilfot et les environs de Port Lazo. La ZNIEFF II inclus aussi sur

Plouézec le grand vallon du Ruisseau de Porz Donan.

Landes sèches véritables à ajoncs et bruyère cendrée, landes-fourrés à ajonc d’Europe, fourrés à

prunelliers et ptéridaies constituent, avec les éléments de pelouses littorales et la végétation des rochers

exposés, les principaux milieux terrestres déterminants de cette ZNIEFF. Certains vallons boisés abritent

de plus des chênaies-hêtraies souvent à tendance neutrocline, ou même localement des ormaies-frênaies

littorales riches en fougères. Les ruisseaux côtiers et quelques petites zones humides attenantes, dont la

prairie et roselière du Palus en Plouha, viennent augmenter la biodiversité de la zone. L’espace médio-

littoral rocheux ou sableux et la couverture marine infra-littorale incluse dans la zone font partie de

l’espace vital des oiseaux marins nicheurs des falaises.

Plusieurs oiseaux marins sont nicheurs sur ces falaises, dont le Cormoran huppé et différents goélands en

d’assez nombreuses colonies, ainsi que le rare Fulmar boréal. Le Grand corbeau et le Faucon pèlerin

sont également les hôtes des falaises les plus inaccessibles et sont susceptibles de changer leur lieu de

nidification au fil des années. La Fauvette pitchou est nicheuse dans les landes.

Un gîte d’hivernage à chauves-souris sur la côte de Plouha est équipé d’une grille à barreaux

horizontaux afin d'empêcher les dérangements par le public, c’est une réserve du Groupe

Mammalogique Breton qui assure aussi les suivis de populations. Trois espèces sont concernées dont le

Grand rhinolophe et le rare Murin à oreilles échancrées. La présence de la Loutre d’Europe vient d’être

détectée sur le ruisseau du Corzic (2010). Ce ruisseau et son affluent du Coray abritent également une

population de Truite fario, le Chabot et l’Anguille.

La zone porte une douzaine de plantes vasculaires déterminantes pour la ZNIEFF dont 2 espèces

protégées en France et d’intérêt communautaire : la patience des rochers (Rumex rupestris), et une

fougère sous sa forme de prothalle (gamétophyte) : le trichomanes remarquable (Trichomanes

speciosum) en situation de grotte en falaise maritime au Vau Burel sur Etables et sur la côte de la Banche

en Binic. Une troisième plante protégée en Bretagne, la bartsie à feuilles larges (Parentucellia latifolia)

est présente en plusieurs points de la côte sur Pordic et Binic. Parmi les autres plantes déterminantes,

sont à signaler le millepertuis des montagnes (Hypericum montanum) qui est très rare en Côtes d’Armor

et en Bretagne, et deux autres espèces toutefois présumées disparues ou non revues depuis 1990 dont

c’était les uniques stations récentes du département : le troscart des marais et le trèfle à feuilles étroites.

La partie Nord de la ZNIEFF bénéficie d’une protection de site classé (Plouézec, Plouha et Tréveneuc),

les acquisitions foncières du Conservatoire du littoral dépassaient 55 hectares fin 2009 et se concentrent

sur Plouha (Pointes de Plouha et de la Tour), une maison en sommet de falaise près de la Pointe de

Plouha a ainsi pu être rasée pour un retour à l’état naturel et la préservation du paysage de la côte. Le

Département des Côtes d’Armor possède également 26 ha environ d’espaces naturels sensibles, plus

disséminés sur l’ensemble zone. Il pourrait être intéressant de bien identifier la nature précise des

habitats portés par ces acquisitions et projeter des travaux de restauration dans les secteurs où la lande

littorale à bruyère cendrée et ajoncs est encore présente mais évolue défavorablement.

TRES IMPORTANT : pour rendre valide ce bordereau, joindre une carte au 25 000éme précisant vos

propositions de délimitation avec à l’intérieur la justification des critères de délimitation (voir n°12) et

localisation des espèces et habitats déterminants (voir n°11).

Commentaires sur la délimitation

L’enveloppe de la ZNIEFF de type II des Falaises de Plouha

s’est déjà agrandie entre 1987 (date de la ZNIEFF de 1ère

génération) et 1992 où son nouveau tracé s’étendait alors de

Plouézec à Binic. Cette nouvelle version de 2010 comprend

aussi l’ancienne ZNIEFF II de la Pointe de Pordic qui venait à

son contact. La zone comprend à présent toute la côte en falaise

relativement exposée se développant sur la côte Ouest de la

Baie de Saint-Brieuc, elle possède une certaine unité

écologique (faune, flore, climat local) ainsi que géologique

(terrains briovériens).

Le secteur terrestre de la ZNIEFF est plus réduit au niveau des

agglomérations de St-Quay-Portrieux, d’Étables et de Binic,

mais il n’est pas nul et conserve certains espaces urbanisés et

jardins sous l’influence directe de la côte.