Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530015110
DUNES DE KERMOR

(n° régional : 00000565)

Commentaires généraux

Le cordon dunaire de Kermor est une figure géomorphologique remarquable de la côte à redans du Sud-Finistère. Il relie la Pointe de Combrit à l'Ile Tudy, et isolait de la mer une lagune située entre le cordon et la falaise morte. En avril 1953, la digue de l'Etang de Kermor fut construite, et les propriétaires riverains finirent de colmater les passes encore existantes en renforçant avec des levées de terres les parties basses du cordon. Les marais en arrière furent asséchés créant un polder sur une superficie de 347 hectares (source bibliographique n° 52). 267 hectares de ce polder sont en Site classé (décret du 31 août 1989) et pour partie propriété du Conservatoire de l'Espace Littoral et des Rivages Lacustres.

Le cordon dunaire est inclus dans le périmètre réglementaire du Site classé.

De nombreux travaux de consolidation de la dune, principalement victime de la fréquentation et de l'érosion marine (l'érosion éolienne restant modérée) ont été réalisés depuis 1968. Ces travaux (protection du haut de plage contre l'érosion marine, dispositif brise-vent, mise en défens) ont considérablement amélioré les choses : en avant les profils d'érosion ont été largement amoindris (la dune mobile à oyat et chiendent des sables s'est assez bien reconstituée), et la dune grise sur le revers est en de nombreux endroits bien typée avec un cortège floristique assez complet. Le "nettoyage" mécanique du haut de la plage (hautement touristique) est par contre très défavorable à l'installation de la végétation des laisses de mer qui n'est trouvée que très ponctuellement.

Le tiers Ouest du cordon (niveau le plus étroit) reste fortement modifié par les plantations de conifères (Thuyas notamment), et dans un angle Nord- Est le fourré arbustif et les bosquets occupent une partie du revers avec présence de plusieurs essences introduites lors des travaux de fixation de la dune.

Deux plantes protégées au niveau régional sont assez abondantes : le chardon bleu (Eryngium maritimum) et la linaire des sables (Linaria arenaria). L'immortelle des dunes (Helichrysum stoechas), dont le prélèvement est interdit dans le département du Finistère, est par contre très localisée.

Autres espèces présentes sur le site:

ACHILLEA MILLEFOLIUM

AGROSTIS CAPILLARIS

AIRA CARYOPHYLLEA

AIRA PRAECOX

ALLIUM SPHAEROCEPHALUM

AMMOPHILA ARENARIA

ANAGALLIS ARVENSIS

ARENARIA SERPYLLIFOLIA

ARUM ITALICUM

BACCHARIS HALIMIFOLIA

BELLIS PERENNIS

BETA VULGARIS subsp. MARITIMA

BROMUS HORDEACEUS

BUPLEURUM BALDENSE

CAKILE MARITIMA

CALYSTEGIA SOLDANELLA

CARDUUS NUTANS

CAREX ARENARIA

CENTAUREA PRATENSIS

CERASTIUM GLOMERATUM

CONVOLVULUS ARVENSIS

CONYZA FLORIBUNDA

CREPIS CAPILLARIS S.L.

CYNODON DACTYLON

CYTISUS SCOPARIUS

DACTYLIS GLOMERATA

DAUCUS CAROTA

DESMAZERIA RIGIDA

ELYMUS FARCTUS

ERYNGIUM CAMPESTRE

EUPHORBIA PARALIAS

FESTUCA ARUNDINACEA

FESTUCA RUBRA S.L.

FILAGO MINIMA

GALIUM ARENARIUM

GERANIUM MOLLE

GLAUCIUM FLAVUM

HEDERA HELIX

HERACLEUM SPHONDYLIUM

HERNIARIA CILIOLATA

HIERACIUM PILOSELLA

HOLCUS LANATUS

HONKENIA PEPLOIDES

HYACINTHOIDES NON-SCRIPTA

HYPERICUM PERFORATUM

IRIS FOETIDISSIMA

KOELERIA GLAUCA

LAGURUS OVATUS

LAVATERA ARBOREA

LAMIUM HYBRIDUM

LAMIUM PURPUREUM

LEUCANTHEMUM VULGARE

LINUM BIENNE

MATRICARIA MARITIMA subsp. MARITIMA

MATTHIOLA SINUATA

MEDICAGO ARABICA

MIBORA MINIMA

ONONIS REPENS

PHLEUM ARENARIUM

PLANTAGO CORONOPUS

PLANTAGO LANCEOLATA

PLANTAGO LANCEOLATA var. LANUGINOSA

POA ANNUA

POA BULBOSA

POLYCARPON TETRAPHYLLUM

POTENTILLA REPTANS

PRUNUS SPINOSA

PULICARIA DYSENTERICA

QUERCUS ILEX

QUERCUS ROBUR

RAPHANUS RAPHANISTRUM subsp. MARITIMUS

ROSA CANINA

RUBUS FRUTICOSUS

RUMEX ACETOSA

RUMEX ACETOSELLA

RUSCUS ACULEATUS

SALIX REPENS ARGENTEA

SALSOLA KALI

SANGUISORBA MINOR S.L.

SCROPHULARIA SCORODONIA

SEDUM ACRE

SENECIO JACOBEA

SENECIO VULGARIS

SILENE CONICA

SOLANUM DULCAMARA

SONCHUS OLERACEUS

STACHYS ARVENSIS

STELLARIA MEDIA

THYMUS PRAECOX subsp. ARTICUS

ULEX EUROPAEUS

UMBILICUS RUPESTRIS

URTICA DIOICA

VULPIA MYUROS

CUPRESSUS MACROCARPA

DRYOPTERIS FILIX-MAS

POLYPODIUM VULGARE

PTERIDIUM AQUILINUM

BRACHYTHECIUM ALBICANS

HOMALOTHECIUM LUTESCENS

HYPNUM CUPRESSIFORME var. LACUNOSUM

PLEUROCHAETE SQUARROSA

POLYTRICHUM JUNIPERINUM

SCLEROPODIUM PURUM

TORTULA RURALIFORMIS

LACERTA VIRIDIS

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre de la ZNIEFF des Dunes de Kermor ne comprend plus, strictement, que le cordon dunaire et le haut de plage, quelque soit la végétation qu'il porte (naturelle ou plantée).La "Zone naturelle protégée" du Polder de Kermor, comprenant des espaces en prairies humides et des éléments de prés-salés, pourrait sans doute justifier une inscription ultérieure en ZNIEFF de type 2.