Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530015112
DUNES DE SAINTE-ANNE LA PALUD

(n° régional : 00000567)

Commentaires généraux

La ZNIEFF des Dunes de Ste-Anne La Palud repère un très bel ensemble dunaire situé entre Tréguer-Bihan au Nord et le vallon de la Chapelle Ste-Anne au Sud ; la dune se développe depuis la plage de Ste-Anne et remonte sensiblement sur le versant.

Au départ de la plage se tient un étroit cordon de dune mobile embryonnaire à chiendent des sables. Un bourrelet de dune vive dominée par l'oyat lui succède vers l'intérieur mais laisse généralement assez vite la place sur le revers à la dune fixée. Par contre les éléments de la dune blanche à oyat se retrouvent encore présents par places dans l'intérieur sur le versant du massif dunaire, dans sa partie Sud, où subsistent quelques caoudeyres et des témoins d'une ancienne grande dune parabolique que d'importants travaux réalisés à partir de 1982 ont permis de stabiliser. Cet espace dunaire était considérablement dégradé par la moto verte et le camping. Les ouvrages (mis en défens) et plantations, réalisés par la DDA, les acquisitions du Département et la réglementation mise en place ont permis sa restauration.

Le chardon bleu (Eryngium maritimum), protégé au plan régional a été signalé sur la zone.

La dune grise des côtes atlantiques est particulièrement bien représentée dans le site, l'immortelle des sables (Helichrysum stoechas) dont le prélèvement est interdit dans le département du Finistère par l'arrêté préfectoral du 27 juin 1991, y est assez abondante.

Au pied du versant, des zones à hydromorphie légère se signalent par la présence de joncs (Juncus maritimus et J. acutus), et plus rarement par des bouquets de saules. A ces niveaux le choin noir (Schoenus nigricans) est présent par places mais reste peu abondant, tout comme le saule des dunes (Salix arenaria) encore plus ponctuel (ces 2 dernières plantes sont inscrites sur le Liste rouge armoricaine des plantes menacées).

Un important fourré arbustif neutrocalcicole à sureau noir et prunellier (sous-bois à lierre, arum et iris fétide) se développe sur la butte ensablée se prolongeant jusqu'aux abords de la Chapelle. Quelques pieds de daphné lauréole (Daphne laureola) déjà signalés dans la ZNIEFF y ont été revus (Liste rouge armoricaine)

Une mousse très rare en Bretagne, Cheilotheila chloropus, a été découverte sur la dune en 1993 par des bryologues anglais, et revue en 1999. C'est la seule localité finistérienne actuellement connue.

Espèces déterminantes présentes sur le site (pas dans la base de données):

CHEILOTHELA CHLOROPUS (mousse).

Autres epsèces présentes sur le site:

ACHILLEA MILLEFOLIUM subsp. MILLEFOLIUM

AGRIMONIA EUPATORIA

ALLIUM SPHAEROCEPHALUM subsp. SPHAEROCEPHALUM

AMMOPHILA ARENARIA

ANACAMPTIS PYRAMIDALIS

ANCHUSA ARVENSIS subsp. ARVENSIS

ANTHOXANTUM ODORATUM

ANTHRISCUS CAUCALIS

ANTHYLLIS VULNERARIA

ARENARIA SERPYLLIFOLIA

ARUM MACULATUM

ATRIPLEX PATULA

BELLIS PERENNIS

BETA VULGARIS subsp. MARITIMA

BRACHYPODIUM PINNATUM

BRYONIA CRETICA subsp. DIOICA

CAKILE MARITIMA

CALYSTEGIA SOLDANELLA

CARDAMINE HIRSUTA

CARDUUS NUTANS subsp. NUTANS

CAREX ARENARIA

CERASTIUM DIFFUSUM

CIRSIUM ARVENSE

CIRSIUM VULGARE

COCHLEARIA DANICA

CONVOLVULUS ARVENSIS

CREPIS VESICARIA

CYNODON DACTYLON

DAUCUS CAROTA

DIPSACUS FULLONUM

ERODIUM CICUTARIUM

EROPHILA VERNA

ERYNGIUM CAMPESTRE

EUPATORIUM CANNABINUM

EUPHORBIA PARALIAS

EUPHORBIA PORTLANDICA

EUPHRASIA TETRAQUETRA

FESTUCA RUBRA

FUMARIA MURALIS

GALIUM ARENARIUM

HERNIARIA CILIOLATA

HIERACIUM PILOSELLA

HYACINTHOIDES NON-SCRIPTA

HYDROCOTYLE VULGARIS

IRIS FOETIDISSIMA

JASIONE MONTANA

JUNCUS ACUTUS

JUNCUS MARITIMUS

LAGURUS OVATUS

LAMIUM PURPUREUM

LOTUS CORNICULATUS

LUZULA CAMPESTRIS

LYCOPUS EUROPAEUS

LYTHRUM SALICARIA

MALVA SYLVESTRIS

MEDICAGO SATIVA subsp. SATIVA

MIBORA MINIMA

MYOSOTIS VERSICOLOR

ODONTITES VERNA

OENANTHE CROCATA

OENOTHERA ERYTHROSEPALA

ONONIS REPENS

ORCHIS MORIO

PHLEUM ARENARIUM

PHRAGMITES AUSTRALIS

PLANTAGO CORONOPUS

PLANTAGO LANCEOLATA

PLANTAGO MAJOR

POA BULBOSA

POA INFIRMA

POA SUBCERULEA

POLYGALA VULGARIS

POTENTILLA REPTANS

PRUNELLA VULGARIS

PRUNUS SPINOSA

RANUNCULUS ACRIS

RANUNCULUS BULBOSUS

RANUNCULUS SARDOUS

RESEDA LUTEOLA

RUBIA PEREGRINA

SAGINA APETALA

SALIX ATROCINEREA

SALSOLA KALI

SANGUISORBA MINOR

SAMBUCUS NIGRA

SAXIFRAGA TRIDACTYLITES

SCILLA AUTUMNALIS

SEDUM ACRE

SENECIO JACOBAEA

SENECIO VULGARIS

SENECIO SYLVATICUS

SHERARDIA ARVENSIS

SISYMBRIUM OFFICINALE

SOLANUM DULCAMARA

SPIRANTHES SPIRALIS

THESIUM HUMIFUSUM

TRIFOLIUM SCABRUM

ULEX EUROPAEUS

URTICA DIOICA

VERBASCUM THAPSUS

VERONICA ARVENSIS

VERONICA CHAMAEDRYS

VERONICA HEDERIFOLIA subsp. HEDERIFOLIA

VICIA HIRSUTA

VIOLA ARVENSIS

VIOLA KITAIBELIANA

PTERIDIUM AQUILINUM

BARBULA CONVOLUTA

BARBULA UNGUICULATA

BRACHYTHECIUM ALBICANS

BRYUM PSEUDOTRIQUETRUM

BRYUM CAESPITICIUM

BRYUM INCLINATUM

CERATODON CONICUS

CERATODON PURPUREUS

DIDYMODON ACUTUS

DIDYMODON FALLAX

HOMALOTHECIUM LUTESCENS

HYPNUM CUPRESSIFORME var. LACUNOSUM

ORTHOTRICHUM TENELLUM

PLEUROCHAETE SQUARROSA

PSEUDOCROSSIDIUM HORNSCHUSCHIANUM

RHYNCHOSTEGIUM MEGAPOLITANUM

SCORPIURIUM CIRCINATUM

TORTELLA FLAVOVIRENS

TORTULA LAEVIPILA

TORTULA MURALIS

TORTULA RURALIFORMIS var. RURALIFORMIS

TRICHOSTOMUM BRACHYDONTIUM

ZYGODON CONOIDEUS

ZYGODON VIRIDISSIMUS

REBOULIA HEMISPHERICA

NATRIX NATRIX

Commentaires sur la délimitation

Il a été ajouté au périmètre de la ZNIEFF initiale, la butte se prolongeant en direction de la Chapelle Ste Anne, qui est recouverte d'un intéressant fourré et d'éléments de la dune grise. Ces derniers éléments ont aussi prévalu pour retenir des unités un peu isolées séparées par la route côtière et les aires de stationnement, au Nord-Est.