Logos SINP

ZNIEFF 530015139
BOIS DE LIZANDRE

(n° régional : 0547)

Commentaires généraux

Ce bois d’un peu plus de 200 hectares est situé sur un plateau de faible pente, et se trouve majoritairement sur la commune de Plouha. Il s’agit à la base d’une chênaie-hêtraie acidiphile à acidicline principalement menée en taillis, au sol relativement hydromorphe par endroits, mais dans laquelle les bouleaux et pins, ainsi que le frêne et le châtaignier sont très présents, comme également le sapin blanc en sous-strate. Il n’y a donc pas réellement d’habitats forestiers très remarquables et typés (notamment pour les habitats d’intérêt communautaire qui restent "potentiels"). De grands secteurs sont fortement enrésinés ou plantés en peupliers. Un petit secteur au Sud-Est du château est en lande mésophile résiduelle, mais plantée en pins et feuillus. En bordure des fossés et sur de larges allées fauchées, la prairie naturelle s’enrichi localement d’espèces végétales de landes méso-hygrophiles.

La flore forestière intéressante pour la Bretagne (en particulier neutrocline, caractéristique des bois sur humus doux) signalée dans ce site par le passé par le Frère Bolloré (années 1960) n’a pas été revue depuis longtemps (notamment Festuca gigantea, Bromus ramosus, Carex pallescens, etc.). Certaines sont toutefois toujours présentes comme Daphne laureola, ou bien Equisetum telmateia (détectée en limite du bois près de Lizandré). La plante la plus remarquable encore à retrouver dans ce bois est certainement le Sélin de Brotero (Selinum broteri), ce qui justifierait alors un repérage complémentaire de type I.

Avifaune : le peuplement d’oiseaux de cet ensemble boisé est relativement diversifié, l’enquête récente sur l’avifaune forestière bretonne (GOB 2001 - source 53) a permis de contacter dans le Bois de Lizandré 34 espèces dont un bon nombre d’oiseaux nicheurs possibles ou probables, mais aucune espèce déterminante  pour les ZNIEFF.

Le site reste à inventorier pour de nombreux autres groupes de faune et de flore.

TRES IMPORTANT : pour rendre valide ce bordereau, joindre une carte au 25 000éme précisant vos propositions de délimitation avec à l’intérieur la justification des critères de délimitation (voir n°12) et localisation des espèces et habitats déterminants (voir n°11).

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre révisé de cette ZNIEFF reste sensiblement le même. La ZNIEFF passe du type I au type II qui est plus conforme à sa valeur patrimoniale d’aujourd’hui. Son découpage est plus précis de manière à conserver à la marge du bois toutes les parcelles boisées ou chemins à talus forestiers qui sont dans la continuité du bois. Les espaces boisés très artificiellement et déconnectés du bois, les parcelles agricoles, et le Château de Lizandré et ses dépendances ne sont pas inclus dans la zone (sauf l’étang du château qui est retenu).