Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530015422
MARAIS ET ETANG DE MANEANTOUX

(n° régional : 00000587)

Commentaires généraux

¨ Descriptif synthétique : La zone humide en ZNIEFF est constituée par quatre couloirs d'alimentation marécageux qui fusionnent sur l'amont de l'Etang de Manéantoux dit ²l'Etang fleuri², et l'étang lui-même.

Le ruisseau qui en dépend alimente la Sarre, important affluent du Blavet. La zone marécageuse encore ouverte abrite principalement une grande magnocaricaie, celle-ci est entièrement colonisée par les saules et bouleaux sur l'amont, sauf à l'extrémité du couloir provenant de Nistoir Glazel qui porte de la prairie humide. Deux mares sont situées sur l'amont des couloirs provenant de Guerlasquen et Manéantoux.

L'amont de l'étang et la magnocariçaie possèdent une bonne capacité d'accueil pour les oiseaux d'eau, le bois très marécageux apparaît diversifié floristiquement, le centre de la zone est quasi-inaccessible et donc très préservé. Le site a également un intérêt archéologique : une analyse des pollens a été effectuée sur des échantillons de tourbe dans le cadre de la ferme archéologique de Melrand.

¨ Milieux principaux : - importante saulaie-bétulaie mésotrophe diversifiée, très marécageuse - grande magnocariçaie à Laîche en panicule (Carex paniculata) réalisant aussi la bordure d'étang amont - quelques petits îlots relictuels porteurs d'éléments de bas-marais acides en marge, et prairie humide à Jonc acutiflore et hautes herbes (amont, au Sud).

- L'étang mésotrophe porte essentiellement une végétation rivulaire étroite et fragmentaire (bords assez abrupts), la végétation aquatique, par places, est dominée par le Nénuphar jaune ou la Renouée amphibie.

¨ Espèces remarquables : · Flore : présence de 3 espèces végétales menacées inscrites sur la Liste Rouge du Massif Armoricain : la Laîche en rostre (Carex rostrata), le Comaret (Potentilla palustris) et le Trèfle d'eau (Menyanthes trifoliata), sans doute en populations assez réduites.

¨ Conditions actuelles de conservation : l'évolution du marais ouvert vers le boisement semble irréversible mais pourrait à présent prendre du temps tant le milieu est marécageux et le substrat assez asphyxique. Les signes d'eutrophisation restent limités mais existent néanmoins, la multiplication de petits plans d'eau sur l'amont n'est pas favorable de ce point de vue.

Les abords de l'étang sont localement jardinés sur l'aval et assez fréquentés.

Un ponton, aujourd'hui ruiné, séparant la zone d'eau libre et la queue d'étang, assurait une boucle de promenade qui devait être un facteur de perturbation pour les oiseaux aquatiques.

Commentaires sur la délimitation

- Le périmètre de la ZNIEFF de Manéantoux englobe l'ensemble de la zone marécageuse et l'étang aval qui l'influence (2 et 3).

- A ce niveau, la limite suit principalement le talus qui ceinture le bas-fond ainsi que la bordure immédiate de l'étang. Des haies et un boisement résineux ainsi que des bandes boisées feuillues, au contact direct et en lien avec la zone humide, ont été retenus (3)

Les espaces agricoles bordant le site, les couloirs simplement humides et plans d'eau plus artificiels situés dans les zones d'alimentation amont ne font pas partie de la zone (4).