Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530020026
ROCHERS, LANDES ET TOURBIERES DE LA MONTAGNE D'ARGOL

(n° régional : 07350002)

Commentaires généraux

La ZNIEFF « Rochers, landes et tourbières de la Montagne d’Argol » comprend :

- 3 affleurements rocheux de Grès armoricain importants : l'un essentiellement humide (série de blocs en

exposition Nord sous couvert forestier) à l'Ouest de Bodogat, les 2 autres en milieu ouvert : Ar C'hléger

Braz et Ar C'hléger Bihan, le premier très massif surmonte les sources du ruisseau de l'Aber.

- les buttes en landes, de Ménez an Drinden et Ménez Sansala en partie sous pinède claire ; et celle de la

Montagne stricto sensu, cette dernière étant plus fortement enrésinée.

- les tourbières de Lescoat et de Goarem an Abad ouvertes sur les versants des formations précédentes.

La tourbière de Goarem an Abad possède un patrimoine biologique très important - niveau d'intérêt

régional, et les landes humides à tourbeuses des replats du haut de versant (entre Ar C'hléger Braz et

Toul ar Stang) sont également intéressantes.

- les landes mésophiles du versant Sud de ce site (au lieu dit Quistillic en St-Nic).

La forêt communale d'Argol sous gestion ONF couvre 185 ha dans la partie Ouest de la zone ;

essentiellement peuplée de pins, la lande en dessous y est en grande partie conservée.

Milieux principaux

Végétations sèches et humides des affleurements rocheux siliceux. Landes sèches et mésophiles à ajonc

de Le Gall et bruyères, humides à tourbeuses à bruyère à 4 angles, callune (et sphaignes). Tourbière de

pente : groupement à narthécies, groupement pionnier aquatique des mares en tourbières ou landes

humides, et sur tourbe nue (Rhynchosporetum). Ruisseau oligotrophe, rapide (traversant la tourbière de

Lescoat). Prairies humides (très localisées). Saulaies tourbeuses, fourrées à piment royal, pinède claire.

Les chênaie acidiphile se présentent localement dans ce site sous plusieurs associations peu communes

et jugées remarquables : une chênaie maigre méso-xérophile à chêne pédonculé (Pyro cordatae-

Quercetum roboris) sur Ar C'hléger Braz (source n° 55), et une chênaie maigre à luzule des bois en

atmosphère fraîche à humide qui se rapporterait au Blechno-Quercetum petraeae, ce dernier habitat

similaire aux "Vieilles chênaies des îles britanniques à Ilex et Blechnum" est d’intérêt communautaire.

Espèces remarquables

FLORE : Présence de 6 espèces végétales protégées au plan national : les fougères : dryoptéris atlantique

(Dryopteris aemula) aux environs de Lescoat, l'hyménophylle de Tunbridge (Hymenophyllum

tunbrigense) sur les rochers de Bodogat et Goarem an Abad, et le trichomanes remarquable

(Trichomanes speciosum) seulement présent sous sa forme de prothalle (Bodogat), et les plantes à fleurs

de tourbières : le rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia), le rossolis à feuilles intermédiaires

(Drosera intermedia), et le spiranthe d'été (Spiranthes aestivalis) en une station réduite (non revue

récemment). La fougère osmonde royale (Osmunda regalis), abondante dans le site, est soumise à

réglementation préfectorale.

Trois autres espèces protégées ou d’intérêt communautaire n’ont pas été retrouvées : la littorelle disparue

d’une mare acide envahie par les sphaignes, le lycopode des tourbières qui était apparu très

ponctuellement sur une zone tourbeuse pâturée et qui a très vite disparu, et la sphaigne de la Pylaie qui

était très localisée dans une dépression de lande tourbeuse du Bois du C’hléger, aujourd’hui refermée.

Au moins 12 autres espèces végétales sont également déterminantes, dont l’avoine de Thore

(Pseudarrhenaterum longifolium), la canche sétacée (Deschampsia setacea) proche d’Ar Ménez et

actuellement très menacée dans le site par les défrichements agricoles des landes ou les risques de

remblaiement, le rhynchospore brun (Rhynchospora fusca) espèce très rare en Bretagne qui est bien

représentée dans la tourbière de Goarem an Abad, ainsi que de rares hépatiques sur les rochers de

Bodogat, dont Adelanthus decipiens présente uniquement en Finistère pour l’ensemble de la France.

L’unique coussinet de sphaigne de Magellan détecté à Goarem an Abad n’a pas été revu.

FAUNE : (prospection à poursuivre), Oiseaux : présence de l'Engoulevent d'Europe (Caprimulgus

europaeus), de la Fauvette pitchou (Sylvia undata) et de plusieurs rapaces nicheurs (certains ou à

confirmer) ; Amphibiens : Alyte accoucheur (Alytes obstetricans) et Triton marbré (Triturus

marmoratus ; Invertébré : présence affirmée dans la lande et les rochers de l'Escargot de Quimper (Elona

quimperiana) espèce protégée et d'intérêt communautaire.

CONDITIONS ACTUELLES DE CONSERVATION

Un petit secteur tourbeux au Sud-Est du village "Ar Ménez" avait été entièrement détruit en 1997 ; de

nouveaux défrichements agricoles de landes ont encore été constatés dans ce même secteur. La décharge

de la Montagne (fermée depuis plus de 10 ans) devrait être complètement neutralisée, des matériaux et

déchets verts y sont encore apportés, or elle est très proche d’une zone tourbeuse diversifiée.

D’éventuelles mises aux normes futures des captages devraient impérativement s’accompagner d’une

expertise écologique préalable suivi d’une recherche de solutions avec l’hydrogéologue et les services

concernés pour respecter au maximum les habitats et les espèces protégées et menacées des tourbières.

L’abandon constaté des rares prairies humides du site qui partent en boisement naturel est dommageable

pour la biodiversité. Le pâturage de la zone tourbeuse à l'Ouest de Goarem an Abad ayant cessé il y a un

risque de fermeture du milieu à moyen terme. Il serait important que toutes les parcelles tourbeuses

situées à la marge du site Natura 2000 entre la Montagne et les sources de Ste-Agnès soient clairement

réintégrées dans son périmètre officiel, sinon d’actions de conservation.

Forêt communale d'Argol : elle contient la tourbière de Goarem an Abad et des landes humides

sommitales de valeur. Il n’y a plus réellement de plan d'aménagement pour ce domaine forestier (qui

aurait pu prendre en compte la sensibilité de certains milieux), c’est donc le programme Natura 2000

concernant cette zone qui devra prévoir les actions de conservation des espaces remarquables (travaux

de génie écologique spécifiques pour le maintien de la flore par exemple, secteurs de non intervention,

création d'une Réserve Biologique Forestière ?...).

Les activités sportives et ludiques (escalades, tir à l’arc en nature, …) ont un développement croissant

dans le site, elles restent conciliables avec la préservation du patrimoine naturel à condition qu’une

information précise sur les points sensibles soit réalisée auprès des organisateurs.

TRES IMPORTANT : pour rendre valide ce bordereau, joindre une carte au 25 000éme précisant vos

propositions de délimitation avec à l’intérieur la justification des critères de délimitation (voir n°12) et

localisation des espèces et habitats déterminants (voir n°11).

Commentaires sur la délimitation

La ZNIEFF de la Montagne d'Argol est un sous-ensemble du

complexe du Ménez Hom - Argol. Sa taille moyenne permet de

conserver sa précision à l'inventaire, ses limites sont justifiées

par la topographie, l'agencement spatial des habitats et par une

concentration d'éléments biologiques remarquables qui confère

à la zone un intérêt très important.

Quelques parcelles cultivées, qui ont été gagnées sur les landes

et sont aujourd'hui enclavées dans la zone, ont été conservées.