Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530020089
LANDES DE KERMADOU

(n° régional : 06210018)

Commentaires généraux

Descriptif synthétique : La zone s’organise autour d’un tronçon du ruisseau de Roz Millet (affluent de l’Ellé) et est composée,

à parts presque égales, par 3 formations végétales relativement imbriquées : les prairies, les landes et les secteurs boisés, tous

marqués par une très forte humidité sous l’influence de la rivière ou de sources latérales proches : humidité accentuée par la

présence de légères dépressions où l’eau stagne et circule peu. Cette zone humide a les caractéristiques d’un bas-marais acide.

Milieu :

Les landes : elles constituent plus du tiers de la zone et en sont l’élément le plus caractéristique à la valeur patrimoniale très

élevée (habitats d’intérêt communautaire prioritaires). 2 unités de végétation principales :

-

la lande mésophile à hygrophile à Ajonc de Le Gall et Bruyères (dont la Callune)

-

la lande hygrophile à tourbeuse à Bruyères et Shaignes (faciès à Scirpe cespiteux) : cette dernière est

particulièrement diversifiée et abrite des mares tourbeuses et plusieurs communautés végétales caractéristiques des

bas-marais acides.

Les prairies humides : la prairie à Jonc acutiflore type et sa variante pâturée (à l’Est de la zone) sont présentes mais c’est celle

à hautes herbes le long de la rivière qui domine ; la diversité biologique y est forte.

Les secteurs boisés : établis sur un sol hydromorphe, la plupart appartiennent à l’association Molinio-Quercetum

pedunculatae, le Bouleau pubescent domine. Plusieurs endroits sont fortement marécageux et s’apparentent à l’Alneto-

sphagnetum. Localement sous couvert rivulaire, une frange herbacée nitrophile humide se développe.

La rivière : elle abrite une végétation submergée à Renoncules aquatiques.

Espèces : La diversité spécifique de cette zone est très forte.

Flore : Présence de la Sphaigne de La Pylaie (Sphagnum pylaisii), bien installée dans une partie de la lande tourbeuse, cette

espèce est en régression dans ce secteur de son unique micro-aire française (Basse Bretagne), le Flûteau nageant (Luronium

natans), le Rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia), le Rossolis à feuilles intermédiaires (Drosera intermedia). Les 3

dernières espèces sont protégées en France, les 2 premières sont inscrites dans la Directive « Habitats ».

Faune : la Loutre (Lutra lutra) laisse en permanence des indices de sa présence.

Conditions actuelles de conservation : Les travaux de déboisement, fauches de landes, étrépage de placettes, creusement de

mares réalisés par la Fédération Centre Bretagne Environnement dans le cadre d’un Contrat Nature entre 1997 et 2001 ont

permis de réhabilités certains secteurs enfrichés de la partie Sud. Les parcelles situées en limite Sud-Ouest font l’objet d’un

pâturage bovin par convention avec un agriculteur riverain. Depuis 2005, d’autres travaux de déboisement de la lande

tourbeuse située au Nord du Roz Millet ont été réalisés.

Liens écologiques et fonctionnels avec d’autres ZNIEFF : La zone des landes de Kermadou possède des liens fonctionnels

(via le ruisseau du Roz Millet puis de l’Ellé) et écologiques (peuplements similaires et échanges probables –avifaune

nicheuse des marais et mammifères aquatiques notamment) avec les tourbières de Ker St Anne et de Clesseven. Elle en

possède aussi avec les ZNIEFF situées plus au Nord : « Tourbière du Bois de Kerjean » et « Minez Du » pour les mammifères

(cervidés, mustélidés…) et l’avifaune (rapaces en particulier)

Commentaires sur la délimitation

Le contour cartographique englobe tous les habitats

naturels humides en continuité qui encadrent le tronçon

du ruisseau du Roz Millet – depuis le pont sur la D109 en

amont jusqu’au droit du talus descendant de Bothanel en

aval.

N’ont pas été compris dans la zone tous les espaces plus

ou moins artificialisés – prairies méso-hygrophiles à forte

vocation agricole, cultures, boisements.

La forte diversité spécifique en chaque point de la zone et

la présence d’espèces végétales protégées dans le

ruisseau et dans tous les secteurs de lande tourbeuse de la

partie Sud (Landes de Kermadou) est un critère

important.

Une continuité naturelle existe en aval par le ruisseau et

le marais de Clesseven en Glomel.