Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530030013
ROC'H AR BOC'H ET VALLON TOURBEUX DU SULLE A COAT-LIOU

(n° régional : 04050002)

Commentaires généraux

Cette nouvelle ZNIEFF de type I incluse en grande partie dans le Bois de Coat-Liou, repère plusieurs habitats naturels remarquables porteurs d’espèces protégées et/ou rares en Côtes d’Armor ou en Bretagne :

Roc’h ar Boc’h (le rocher du bouc), situé dans un rentrant du haut de versant Nord (proche du point culminant du bois) en contexte forestier feuillu, bénéficie d’une forte humidité atmosphérique une grande partie de l’année. Signalée anciennement par le naturaliste E. Lebeurier, l’hyménophylle de Tonbridge (Hymenophyllum tunbrigense) petite fougère protégée au plan national y possède toujours une station. Deux autres fougères protégées sont également présentes, l’une dans une encoignure du rocher seulement sous sa forme de prothalle : le trichomanes remarquable (Trichomanes speciosum), l’autre dans les environs du rocher mais aussi bien plus à l’Est dans la zone, le long du sentier longeant le vallon : le dryoptéris atlantique (Dryopteris aemula). Le cortège bryophytique est aussi très intéressant et comporte des espèces peu communes, dont une hépatique rare en Bretagne et en France : Lepidozia cupressina (= L. pinnata) dont c’est peut-être la première mention costarmoricaine.

La chênaie-hêtraie acidiphile à houx (localement abondant) ou mixte (pins), est parcourue de sources tourbeuses, la molinie formant fréquemment faciès (ou la luzule des bois aux environs du rocher). Ce secteur boisé descend jusqu’au vallon du Sullé qu’il rejoint à la hauteur de Tournemine.

Roc’h ar Boch et cette partie forestière du Bois de Coat-Liou sont dans une propriété privée accessible uniquement aux piétons et seulement dans les sentiers balisés du 1er Mars au 20 Septembre « ouverte au public grâce à la volonté de sa propriétaire et dans le cadre d’une convention avec la commune de Bourbriac et le Conseil Général chargé des aménagements » (source : panneau d’information à l’entrée du bois).

Vallon tourbeux du Sullé à Coat-Liou : de Tournemine en amont jusqu’à la sortie du ruisseau du Sullé (affluent du Trieux) du Bois de Coat-Liou, il se développe en rive droite du cours d’eau une assez remarquable zone tourbeuse comprenant principalement des boulaies tourbeuses diversifiées (habitat d’intérêt communautaire prioritaire) ou plus localement de la saulaie tourbeuse, et avec par endroits de la pinède (sur substrat tourbeux). Des ouvertures tourbeuses de grande qualité subsistent dans la partie amont du vallon, avec lande tourbeuse à Sphagnum gr. capillifolium, le groupement à narthécie, et les communautés des mares et tourbières tremblantes, à sphaignes et polytric commun, à linaigrette à feuilles étroites et laîche en rostre. La plante protégée le rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia), et le rhynchospore blanc (Rhynchospora alba), y sont bien représentés.

Cette tourbière ne semble pas avoir fait l’objet d’un signalement jusque là, au contraire de la zone tourbeuse au Sud du Bois de Coat-Liou (ZNIEFF n° 04050001). Le vallon tourbeux Nord dans son ensemble semble avoir un niveau d’intérêt biologique départemental, et sa connaissance naturaliste devrait être approfondie. Les banquettes forestières alluviales du bord du Sullé à ce niveau sont aussi floristiquement diversifiées (flore neutrocline) et ajoutent à l’intérêt biologique d’ensemble du vallon.

Dans la terminaison Est du vallon et concernant aussi en partie le territoire de la commune de Saint-Adrien, un ensemble de landes mésophiles à bruyères encore bien ouvertes (habitat d’intérêt communautaire) est logiquement intégré à cette ZNIEFF I. Il serait également à étudier plus complètement.

Le Département des Côtes d’Armor étant déjà impliqué dans la gestion relative à l’ouverture au public d’une partie de la zone forestière, il serait sans doute intéressant pour lui d’étudier les possibilités de préservation optimale des habitats et des espèces déterminants de cette ZNIEFF, tant dans le secteur déjà en convention que sur l’ensemble du vallon.

TRES IMPORTANT : pour rendre valide ce bordereau, joindre une carte au 25 000éme précisant vos propositions de délimitation avec à l’intérieur la justification des critères de délimitation (voir n°12) et localisation des espèces et habitats déterminants (voir n°11).

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre de cette nouvelle ZNIEFF de type I englobe principalement 2 entités naturelles d’assez grandes valeurs phytocoénotiques : le rocher de Roc’h ar Boch et son environnement forestier, et le vallon tourbeux du Sullé marquant la limite Nord du Bois de Coat-Liou. L’espace forestier à feuillus dominants et assez forte humidité atmosphérique qui les relie, est englobé dans le périmètre pour des raisons fonctionnelles et de protection du tout. A la limite Nord-Est du bois, dans la continuité du vallon, un petit ensemble de landes mésophiles caractérisées est aussi retenu.