Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530030039
ILE AUX MOUTONS

(n° régional : 00000033)

Commentaires généraux

Descriptif synthétique : ensemble rocheux constitué d'une île principale : Enez Moelez, et de deux îlots secondaires de petite taille : Enez ar Razed et Penneg Ern (au total 5,85 ha), situé entre le continent et l'archipel des Glénan. Un phare automatisé se dresse à la pointe Est de l'île principale.

Milieux principaux : estran rocheux et vastes champs d'algues, champs de blocs et cordons de galets, groupements litho-halophiles des rochers, pelouses aérohalines, prairies et groupements préforestiers.

Espèces remarquables : Flore caractéristique des falaises et des pelouses soumises aux embruns, présence de 4 plantes déterminantes pour les ZNIEFF.

Faune : La colonie plurispécifique de sternes de l’île aux Moutons est une des plus importantes de Bretagne. Les effectifs de sternes varient beaucoup d’une année à l’autre mais la réserve accueille 900 à 1200 couples de Sterne caugek (Sterna sandvicensis) et 50 à 120 couples de Sterne pierregarin (Sterna hirundo) chaque année. La reproduction des sternes est notée depuis 1945 sur l’île aux Moutons mais la colonie s’est particulièrement développée depuis le milieu des années 1980. La reproduction a généralement lieu autour du phare de l’île aux Moutons mais la Sterne caugek peut également nicher sur Enez ar Razed certaines années.

La Sterne de Dougall (Sterna dougallii) a niché à plusieurs reprises sur l’île aux Moutons avec 10 à 30 couples entre 1966 et 1969 et 6 à 20 couples entre 1976 et 1983. Les derniers épisodes de reproduction concernent un couple en 1996, puis à nouveau en 2010.

Le Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus) et l'Huîtrier pie (Haematopus ostralegus) se reproduisent également sur les différents îlots de la réserve avec des populations respectives de 3-15 couples et 15-27 couples.

Une colonie de goélands s’installe chaque année sur Enez ar Razed et Penneg Ern. La protection des colonies de sternes nécessite depuis 1979 le contrôle des populations de goélands argentés sur ces sites. Ce mode de gestion a conduit à une réduction de la prédation et de la compétition sur des sites comme l'île aux Moutons, ou l’île aux Dames en Baie de Morlaix. Le goéland argenté étant une espèce protégée en France, sa destruction fait l’objet d’une autorisation délivrée par les préfets de départements.

- Observations ponctuelles du Phoques gris (Halichoerus grypus).

- La détection en 2006 de la petite araignée Linyphiidée Minicia marginella constituait une première observation pour la Bretagne.

Historique - Protection : la création de la réserve d’association date de 1960, une autorisation d’occupation temporaire (AOT) est délivrée par la préfecture du Finistère pour 15 ans sur le site de l’île aux Moutons, et les deux îlots qui sont propriétés de l’Etat.

1973 marque l’établissement de la Réserve de chasse sur le Domaine public maritime de l’île aux Moutons ; l'île aux Moutons et les îlots annexes sont inscrits en Site naturel classé.

A partir de 1983 la colonie de sternes est en déclin : le phare de l'île est automatisé et les gardiens ne sont plus là pour protéger les sternes, la fréquentation touristique importante a causé la destruction de la plupart des pontes. En 1989, La SEPNB se dote d’une stratégie régionale « sternes » qui consiste à maintenir un réseau des sites accueillants, à débuter la surveillance saisonnière des colonies et à éditer une synthèse annuelle « l’observatoire régional des sternes ». En 1991 des actes de vandalismes se produisent sur les nids de sternes qui nichent alors au pied du phare. 1993 est l’année de la mise en place d'une surveillance quotidienne sur le site de reproduction des sternes, de la mi-juin à la mi-juillet. En 1998-2003 le programme Life Nature « Archipels et îlots marins de Bretagne » porté par Bretagne Vivante - SEPNB renforce les actions de gestion et de protection de la colonie de sternes de l’île aux Moutons. En 1999, un Arrêté préfectoral de protection de biotope terrestre est pris le 3 juin pour l’île, englobant les îlots Enez er Razed et Penneg Ern. L’accès au site reste libre pendant la nidification sauf dans la zone d’exclusion signalée par une clôture. L’Arrêté ministériel de protection de biotope sur le domaine maritime correspondant sera pris le 23 décembre 2004 réglementant la pénétration des personnes entre le 1er avril et le 31 août.

En 2005 c’est le lancement du programme Life Nature « Conservation de la sterne de Dougall en Bretagne » et la création d’un emploi de garde-animatrice dans le cadre du LIFE Dougall.

La ZNIEFF de l’île aux Moutons est incluse dans la Zone Natura 2000 et la Zone de Protection Spéciale (extension en mer) de l’Archipel des Glénan.

Le plan de gestion de l’île aux Moutons a été rédigé en 2008 (source n° 79), des suivis botaniques ont été mis en place et plusieurs inventaires faunistiques ont été réalisés.

Deux parcelles (0,87 ha au total) sur l’île principale sont à présent Propriété du Conservatoire du Littoral. Hormis les autres îlots et le Phare et ses dépendances restant Propriété de l’Etat, le restant de l’île (1,93 ha) appartient à une société civile.

Conditions actuelles de conservation : l'intérêt principal du site est constitué par la colonie de sternes. L'isolement de l'île peut assurer la tranquillité aux reproducteurs dès que les conditions en mer en interdisent l'accès aux plaisanciers. En revanche, par beau temps, l'île est très fréquentée les week-ends de printemps et une surveillance de la colonie est indispensable à la réussite des nichées. L'arrêté de protection de biotope doit permettre de concilier fréquentation humaine et maintien de la colonie de sternes. Des actions de gestion ont été planifiées : contrôle des espèces introduites ou prédatrices, actions sur la végétation, installation de nichoirs. Un gardiennage en continu est mis en place pendant la saison de reproduction. L’éolienne, qui était en partie responsable de la mortalité des sternes sur le site, a été remplacée par des panneaux photovoltaïques depuis le printemps 2008 et ce durant la période de nidification des sternes.

Liens écologiques ou fonctionnels avec d'autres ZNIEFF : Les sternes vont régulièrement pêcher en rivière de Pont l'Abbé et dans l'archipel des Glénan pour nourrir leurs poussins.

(Sources du commentaire : précédente ZNIEFF, Plan de gestion 2008, et derniers rapports annuels d’activité BV)

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible