Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530030045
ILE DE PENFRET (ARCHIPEL DES GLENANS)

(n° régional : 02110003)

Commentaires généraux

Descriptif synthétique : Penfret est la seconde île des Glénan par la taille (environ 39 ha) et est un peu plus surélevée que les autres (elle porte le point culminant de l’archipel : 18 mètres), elle possède une grande richesse botanique et un important intérêt pour l’avifaune nicheuse. Elle porte un phare dans sa partie Nord où se trouve des fourrés à ajonc d’Europe, pelouses littorales et quelques affleurements rocheux granitiques ; une grande partie Sud porte principalement des prairies et pelouses dunaires (dunes fixées). L’île de Penfret appartient principalement à l’Ecole de Voile « les Glénans » qui y a sa plus importante base dans l’archipel.

Milieux principaux : récifs, estran rocheux, plage, haut de plage, cordon de galets, pelouse aérohaline, dune fixée, fourrés. Pelouses littorales et dunes fixées sont les habitats d’intérêt communautaire les plus importants pour cette île.

Espèces remarquables - Flore : présence de 8 plantes protégées : 5 au plan national : l’isoète épineux (Isoetes histrix), l’asphodèle d’Arrondeau (Asphodelus arrondeaui), le chou marin (Crambe maritima), le sérapias à petites fleurs (Serapias parviflora) et le cynoglosse des dunes (Omphalodes littoralis) cette dernière également espèce d’intérêt communautaire ; et 3 au plan régional : le crépis bulbeux (Aetheorhiza bulbosa), le panicaut de mer ou chardon bleu des dunes (Eryngium maritimum), et la linaire des sables (Linaria arenaria) ; un unique pied d’élyme des sables (Leymus arenarius) découvert en 2003 a disparu en 2010. 7 autres plantes vasculaires remarquables sont également recensées, dont plusieurs taxons très rares dans le Finistère (l’aristoloche, l’astéroline en étoile, le trèfle droit). Une mousse très rare en Bretagne : Cheilotheila chloropus, est présente sur une pelouse littorale ensablée de l’île, elle n’est signalée que d’une autre localité finistérienne : Sainte-Anne la Palud, ainsi qu’à Belle-Île.

- Faune : nidification de 8 espèces d'oiseaux dont le Gravelot à collier interrompu, le Grand gravelot (en 2007), l'Huîtrier pie, et le Goéland brun dont les effectifs sont en nette augmentation dans le recensement de 2009 (source n° 59).

Site d'hivernage pour le Tournepierre et présence régulière du Faucon pèlerin (B. BARGAIN).

Conditions actuelles de conservation : La fréquentation humaine liée au Centre Nautique des Glénan et la fréquentation nautique entraînent la destruction de la végétation de manière localisée (lieux de passage), érosion des dunes mobiles, cueillette de plantes protégées (asphodèle).

Des travaux ont été réalisés pour canaliser le public de façon à en diminuer l'impact sur le milieu naturel. Altération de la pelouse littorale par les plantes nitrophiles (déjections des colonies de goélands) sur les pointes de l’île (au Sud, plus localisé sur la pointe Nord).

Liens écologiques ou fonctionnels avec d'autres ZNIEFF : échanges avec les autres ZNIEFF de l'archipel pour la faune.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible