Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530030078
VALLÉES ET ROCHERS DU NOD-KERJEAN SAINT MICHEL

(n° régional : 09000024)

Commentaires généraux

Descriptif synthétique : deux couloirs humides sur l’amont confluent pour donner naissance au ruisseau du Nod (affluent de la rivière Douffine, Bassin versant de l’Aulne). Ce ruisseau traverse ensuite une cluse (Col du Nod) dans la chaîne méridionale des schistes et quartzites des Monts d’Arrée.

- le couloir humide Nord naissant sous la maison de Ty Blaise engendre une tourbière assez diversifiée, en partie grâce à un pâturage important sur la marge Ouest. Un important boisement résineux a toutefois dégradé le bas de versant Est de cette zone humide (rive gauche du ruisseau du Nod).

- le couloir humide Ouest, qui démarre à proximité de la "Ferme St Michel", abrite en différents points, des habitats de prairies tourbeuses et de bas-marais acides assez développés et diversifiés.

- après la confluence la vallée devient plus étroite et encaissée et bordée de nombreux affleurements rocheux, localement en falaise. Une lande mésophile au bout du domaine de la ferme de Kerjean et une lande sèche bien développée sur le versant Est de la Cluse font partie intégrante de cette zone naturelle. Des affleurements schisteux et pelouses au sein d’une lande sèche enrésinée occupent le plateau dominant la cluse à l’Ouest.

Milieux principaux :

La végétation des rochers siliceux secs, ainsi que des pelouses et landes sèches (à bruyère cendrée et/ou ajonc d’Europe) est bien développée et diversifiée du point de vue des cortèges floristiques notamment.

Lande mésophile à bruyère ciliée et ajonc de Le Gall, landes humides à tourbeuses à bruyère à 4 angles et callune.

Tourbières de pentes à narthécies et sphaignes, prairies "tourbeuses" (à sphaignes abondantes) oligotrophes, et groupements plus humides de bas-marais acides. Saulaies-bétulaies humides. Mares oligotrophes. Prairies humides à jonc acutiflore, fourrés et ptéridaies, chênaie acidiphile.

Espèces remarquables : • Flore : présence de 4 espèces végétales protégées en France : la pilulaire à globules (Pilularia globulifera) apparu dans un petit étang sous Kerjean, le dryoptéris atlantique (Dryopteris aemula) localisé, les rossolis à feuilles rondes, et intermédiaires (Drosera rotundifolia et D. intermedia), et au moins 4 autres plantes vasculaires menacées (milieux tourbeux) dont le rhynchospore

blanc (Rhynchospora alba).

• Faune : à prospecter ; présence de la Vipère péliade (Vipera berus), et de l’Escargot de Quimper (Elona quimperiana). Le Grand Corbeau a niché dans le passé sur le site en falaise.

Conditions actuelles de conservation : les importants boisements résineux ont localement abîmé la lande humide et la tourbière jusqu’en bordure du ruisseau, fortement dégradé des landes sèches sur les versants, et dégradé la végétation humide de certains rochers par captation de l’humidité atmosphérique, acidification et privation de lumière. L’exploitation forestière future pourrait entraîner d’autres dégâts sur les rochers, les landes sèches ou le ruisseau à la hauteur de la cluse. Un petit étang de chasse a été récemment créé (entre 2000 et 2005) heureusement dans une moliniaie plus ou moins boisée qui devait être assez peu diversifiée, des communautés végétales aquatiques et amphibies sont apparues à cette occasion. Les autres milieux tourbeux de la zone ne semblent plus activement menacés, toutefois toutes actions de drainage ou nouvelle création d’étang devraient pouvoir être proscrites. Le pâturage estival sur les milieux tourbeux ou de bas-marais à des conséquences positives pour la biodiversité (avec toutefois surpâturage et drainage localisés sur l’amont).

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible