Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530030088
MARAIS DU CURNIC ET DUNE DU VOUGO (ancien nom : PALUD DU CURNIC)

(n° régional : 00000227)

Commentaires généraux

Descriptif synthétique : ce site est l'un des marais littoraux les plus intéressants du Nord Finistère, tant sur le plan botanique, qu'entomologique ou ornithologique.

Milieux principaux : ce site, en partie artificiel est la résultante de diverses activités humaines (extraction de sable, poldérisation, fauche de prairies humides) et il est ainsi constitué d'une mosaïque de biotopes différents : massif dunaire (dunes mobile, vive et fixée, prairies et pannes dunaires), lagune (l’étang du Curnic est plus ou moins saumâtre du fait d’infiltrations assez importantes d’eau de mer à travers la digue, principalement au niveau des clapets), prairies humides oligotrophes plus ou moins acides à tourbeuses, ou alcalines très diversifiées (entretenues par la fauche), marais à roselière, mégaphorbiaies, prairies mésophiles ...

Espèces remarquables :

- Flore : pas moins de 10 plantes protégées ont été signalées dans la zone après 1990, dont 6 sont actuellement présentes : 3 plantes protégées en France : le rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia) et les orchidées sérapias à petites fleurs (Serapias parviflora) et liparis de Loesel (Liparis loeselii) cette dernière est représentée dans la zone par sa variété ovata (variété à feuilles ovales) et est d’intérêt communautaire (ses stations sont gérées et suivies annuellement) ; 3 sont protégées en Bretagne : la sagine noueuse (Sagina nodosa) très rare en Bretagne (quelques stations en Finistère), l’eufragie à feuilles larges (Parentucellia latifolia) et le panicaut de mer (ou chardon bleu des dunes - Eryngium maritimum). Les 4 plantes protégées présumées disparues sont l’orchis punaise (Orchis

coriophora) qui n’a plus été revu après 2007, le rossolis intermédiaire (Drosera intermedia) plus signalé depuis 1999, l’élyme des sables (Leymus arenarius) dont la dernière observation dans le site remonte à 1993 (introduction accidentelle ?), et le diotis (ou santoline) maritime (Othanthus maritimus) réintroduit sur la Dune du Vougo par le Conservatoire Botanique National de Brest mais sans succès.

15 autres plantes de la Liste rouge armoricaine sont présentes dont à nouveau plusieurs orchidées, ainsi que les assez rares pédiculaire et troscart des marais (Pedicularis palustris et Triglochin palustris). Une mousse des pannes dunaires réputée rare en Bretagne est signalée : Campylium polygamum (= Drepanocladus polygamus).

- Faune (sélection) : Mammifères : après plusieurs décennies d’absence, le retour de la Loutre d’Europe sur l’étang du Curnic a été constaté et attesté début mars 2013. Oiseaux : l’avifaune du site est bien connue et très diversifiée, au moins 7 oiseaux sont déterminants pour la ZNIEFF dont les espèces nicheuses Busard des roseaux et le Vanneau huppé ; le Panure à moustaches a niché dans le site en 2002 et est un hivernant régulier. Amphibiens : ils sont particulièrement bien connus dans le site qui abrite une grande diversité d’espèces dans pratiquement tous les habitats de la zone, y compris les cultures sur sables en zone humide comme pour le Pélodyte ponctué (Pelodytes punctatus).

Invertébrés : sur plusieurs ruisseaux et fossés circulants du site la libellule Agrion de Mercure (Coenagrion mercuriale), ainsi que dans un secteur de prairies humides oligotrophes le papillon Damier de la Succise (Euphydryas aurinia), tous deux protégés et d’intérêt communautaire, sont bien installés et leurs populations régulièrement suivies et observées. Plusieurs groupes d’arthropodes ont fait l’objet d’inventaires assez importants de la part d’entomologistes professionnels comme amateurs, comme par exemple celui des odonates (27 espèces recensées jusqu’à présent dont Anax parthenope et Sympetrum fonscolombii, respectivement rare ou très localisé en Bretagne, et Coenagrion scitulum (grosse population dans le site) inscrit sur plusieurs listes d’odonates menacés en France et en Europe.

Conditions actuelles de conservation :

Protections : un Arrêté de protection de biotope en date du 8 juillet 1997 protège un peu plus de 112 hectares du Marais du Curnic (avec une "protection renforcée" sur deux grandes unités naturelles) dont l’essentiel est aussi propriété du Conservatoire du Littoral.

La plus grande partie de la ZNIEFF est incluse dans la partie terrestre du site Natura 2000 de Guissény et c’est cette commune qui est opérateur local pour cette zone de conservation (la Dune du Vougo - ou de la Sècherie - est aussi entièrement propriété de la Commune de Guissény). Dans ce cadre, de nombreuses actions d’entretien et de restauration de plusieurs habitats sont mises en oeuvre, notamment dans le marais depuis 2011 par des mesures agri-environnementales territorialisées (MAEt) faisant suite à d’autres contrats antérieurs, et différentes actions de gestion : fauche ou faucardage (avec exportation), pâturage (équin), arrachage de saules et d’espèces invasives, etc.

Des dépôts illégaux de gravats, de résidus et d'invendus agricoles, peuvent encore se rencontrer dans la zone malgré les efforts entrepris pour leur suppression et éviter qu’ils perdurent. L’urbanisation, l’intensification agricole en bordure ou sur la zone humide restent des points noirs pour la conservation biologique de l’ensemble du site, alors qu’une partie du marais est dans une zone inondable à haut risque et la digue de l’étang état de conservation assez moyen.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible