Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530030103
ÉTANG DE GOURINET (ancien nom : LAGUNE DE GROUINET)

(n° régional : 05120005)

Commentaires généraux

Descriptif synthétique : étang initialement séparé de la mer par un cordon de galets imposant, mais en 2012 ouvert en plusieurs endroits et communiquant plus fortement avec la mer (vidange par percolation et écoulements superficiels, et recharge probable en eau salée aux hautes mers de très vives eaux), et faisant partie du complexe "zone humide de la baie d'Audierne".

Milieux principaux : le plan d'eau libre en contact avec le cordon de galets est bordé par une ceinture de roseaux (roselière saumâtre à phragmite Scirpo-Phragmitetum en situation équivalente à une dépression humide arrière-dunaire : habitat d’intérêt communautaire, mais uniquement autour de l’étang). L’étang saumâtre avec végétation vasculaire (dont Zannichellia palustris) est ici considéré comme déterminant pour la ZNIEFF (la surface de l’étang se réduit par l’étalement interne du cordon) ; des éléments de la prairie subhalophile à agrostide stolonifère et jonc de Gérard sont également présents, ainsi que la végétation vivace des plages et cordons de galets (source : DOCOB). En amont, le fond de vallée est occupé par une roselière (habitat important pour l’avifaune paludicole) et des massifs de saules.

Espèces remarquables : - Flore : présence de 3 espèces de la liste rouge armoricaine dont 2 espèces protégées au niveau régional : le panicaut des dunes (Eryngium maritimum) et la renouée maritime (Polygonum maritimum). - Faune : zone de reproduction de plusieurs espèces localisées en Bretagne dont le Grand gravelot, et le Gravelot à collier interrompu pour lequel des mesures de protection sont mis en oeuvre depuis 2006 (balisage de la zone de reproduction et panneau d’information). Des passereaux très liés aux roselières : Panure à moustaches, Locustelle luscinioide, inscrits sur la liste des oiseaux menacés et à surveiller en Bretagne (2007) et pour lesquels la baie d’Audierne abrite des populations significatives, se reproduisent dans le site. Halte migratoire pour le Phragmite aquatique (Acrocephalus paludicola).

Conditions actuelles de conservation : une décharge au Nord du site et proche de la digue-route, à présent remblayée, a sérieusement affecté la roselière saumâtre de l’étang. L’érosion marine ayant ouvert de grandes brèches dans le cordon de galet, un diagnostic sur les évolutions possibles du cordon et de l’étang (à mettre en rapport avec les enjeux naturalistes principaux du site) devra être réalisé pour déterminer la meilleure gestion à mettre en place. Les espaces sauvages de stationnement peuvent être une cause d’érosion du trait de côte au Nord de la zone.

Une très grande partie de la ZNIEFF est incluse dans le site Natura 2000 de la baie d’Audierne.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible