Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530030107
LANDES ET TOURBIÈRES DU MÉNEZ HOM - KERFRÉVAL

(n° régional : 07350001)

Commentaires généraux

Descriptif synthétique : la zone comprend toutes les landes remarquables et caractéristiques portées par le Menez Hom ainsi que les tourbières et landes tourbeuses existant sur ses versants : à l'Ouest les secteurs tourbeux du Hielc'h et du Yun Ven ; les remarquable tourbières des bas de versants Sud et Est du Menez Hom s'étendant du Hielc’h jusqu'aux environs de Kergaoc, la tourbière de Keralliou, et sur Trégarvan les tourbières du Menez Hom occupant le départ des vallées ouvertes sur son flanc Nord et la tourbière de Prad ar Guillou qui leur est habituellement associée. La forte colline rocheuse recouverte de landes sèches située au Nord de Kerfréval a également été associée à cette zone.

La lande du Menez Hom a reçu la qualification de "lande exceptionnelle d'intérêt national » (source n° 56),

Milieux principaux : végétation sèche des affleurements rocheux siliceux. Landes sèches et mésophiles à ajonc de Le Gall et bruyères, landes humides à tourbeuses à bruyère tétragone, dont le faciès oligotrophe à scirpe cespiteux et sphaignes des bas de versant, et particulièrement développée en position sommitale.

Tourbières de pente : groupement à narthécie, groupement pionnier sur tourbe nue, et des dépressions humides de la lande tourbeuse (Rhynchosporetum), lande tourbeuse plus évoluée à sphaignes hygrophiles, saulaies et bétulaies tourbeuses.

Chênaie acidiphile maigre, pinède claire sur lande, ruisseaux oligotrophes, prairies humides localisées.

Espèces remarquables : Flore : présence de 5 espèces végétales protégées en France : le rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia), le rossolis intermédiaire (Drosera intermedia), le spiranthe d'été (Spiranthes aestivalis) avec au moins 2 stations en zone tourbeuse, la fougère dryoptéris atlantique (Dryopteris aemula) dont une bonne station existe près de Kergaoc, enfin le lycopode des tourbières

(Lycopodiella inundata) qui n’a plus été revu depuis le milieu des années 2000 mais peut réapparaître, car potentiellement il existe certainement encore par ses spores contenus dans le sol tourbeux au niveau de ses anciennes stations (des étrépages sur une parcelle propriété du Département du Finistère ont été effectués dans ce sens début 2012).

La sphaigne de La Pylaie (Sphagnum pylaesii), espèce d'intérêt communautaire, est présente dans les landes humides et tourbeuses où elle est localement abondante, le Ménez Hom constitue un réservoir secondaire important pour cette espèce dont la conservation doit être assurée par le programme Natura 2000 (le réservoir français principal est la région des Monts d’Arrée).

Plus de 20 autres espèces végétales déterminantes sont signalées dont le rhynchospore brun (Rhynchospora fusca) espèce rare en Bretagne et en France, la sphaigne molle (Sphagnum molle) très rare en France, et la mousse Campylopus atrovirens dont le Menez Hom est peut-être l’unique localité bretonne.

Faune : des prospections plus approfondies devraient être entreprises pour la plupart des groupes de faune dans ce site restant trop méconnu. Quelques oiseaux remarquables sont nicheurs parmi lesquels l'Engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus) et la Fauvette pitchou (Sylvia undata). Présence du Lézard vivipare (Zootoca vivipara).

Invertébrés : dans les bois hygrophiles et les landes humides se tient l'escargot de Quimper (Elona quimperiana), espèce d'intérêt communautaire ; quelques insectes déterminants sont également signalés, mais plusieurs données sont anciennes.

Conditions actuelles de conservation : des landes ont encore été défrichées pour l’agriculture dans la dernière décennie sur Trégarvan au dessus de zones humides importantes (Stang an Essa, Prad ar Guillou), ainsi qu’au dessus de Pen ar Stang. Dans les années 1990 des travaux sur les captages d’eau ont fortement dégradés les tourbières, et toutes nouvelles interventions (mises aux normes voire créations) futures devraient beaucoup mieux tenir compte de ces milieux et des espèces remarquables qui s’y trouvent. Le pâturage bovin modéré de la zone tourbeuse de Kernévez qui ouvrait le milieu et était favorable à la biodiversité a cessé depuis quelques années, cet espace est très refermé à présent.

Le Menez Hom, est un site touristique très fréquenté (visite du sommet, randonnées dans les landes) avec différentes activités de loisirs aériens (parapente, aéromodélisme) et terrestres motorisés (quad) bien qu’interdites, ainsi que des exercices militaires héliportés réguliers, limitant l’avifaune remarquable des landes à quelques passereaux. Les incendies accidentels incontrôlés sont un problème important (le dernier à la date de révision de la ZNIEFF s’est produit en juin 2006 suite à une action inconséquente).

La forêt communale de Trégarvan sous gestion ONF couvre 94 hectares dans la partie Nord de la zone. Le Menez Hom est en site classé depuis le 14 octobre 2004.

Afin de préserver l’espace naturel et paysager remarquable du Menez Hom, le Conseil général du Finistère a mis en oeuvre en politique volontariste d'acquisition foncière, en concertation avec les communes. Depuis 2002, plus de 350 ha ont ainsi été acquis aux titres des Espaces naturels sensibles départementaux dans le périmètre de cette ZNIEFF. Cette maîtrise foncière permet notamment au Conseil général de procéder aujourd'hui à des aménagements de défense contre les incendies et à la réorganisation des fréquentations (source : site du PNRA). Des pistes pour accès pompier ont été créées.

Une gestion de landes par pâturage estival d’ovins a débuté en 2011 et se poursuivra les années suivantes dans plusieurs enclos situés à mi-versant afin d’entretenir et restaurer la lande pour les objectifs de sa conservation durable et diminuer l’impact au sol en cas d’incendie. Des suivis scientifiques de cette gestion sont réalisés.

Une très grande partie de cette ZNIEFF est dans le périmètre Natura 2000 «complexe du Menez Hom - Argol» dont l’opérateur local est le Parc Naturel Régional d’Armorique, le Document d’objectifs (DOCOB) de cette zone est en cours d’élaboration.

Le secteur en landes et tourbières en contrebas de la D 887 au lieu-dit "Yun Ven" en St-Nic et inclus dans cette ZNIEFF n’est pas actuellement dans le périmètre Natura 2000, il mériterait pourtant d’y être.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible