Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 720000974
FORET DU MAS D'AGENAIS

(n° régional : 48060000)

Commentaires généraux

La célèbre et antique "Forêt du Mas", ancienne forêt de Saint-Vincent au Moyen-Age, recouvre un assez vaste ensemble boisé d'environ 1400 ha développé sur une haute terrasse de la rive gauche de la Garonne.

Ce massif est le plus gros massif de feuillus du Lot-et-Garonne préservé par une longue histoire de la région. Préservé mais non exempt de multiples et diverses interventions humaines au cours des temps, jusqu'à l'époque contemporaine : utilisation du hêtre dès l'époque romaine, institution de l'affouage dès le XIIIème s., installation d'industries très consommatrices d'énergie, et les différents essais de plantations (chêne rouge, chêne des marais, pins noirs d'Autriche, acacias, charmes, pins maritimes, bouleaux...).

Du point de vue phytosociologique, la Forêt du Mas relèverait de la vaste classe des Querco roboris -Fagetea sylvaticae, et plus précisément de l'ordre des Quercetalia roboris, avec des secteurs relevant de l'alliance du Quercion robori-pyrenaicae, et d'autres du seul Quercion roboris. Mais la présence du Hêtre, d'origine ancienne, permettrait de relier certains secteurs à l'ordre des Fagetalia sylvaticae, et plus précisément au sous-ordre des Carpino betuli - Fagetalia sylvaticae.

Depuis 1978, la forêt est soumise à l'ONF, elle est traitée en futaie, ce qui permet une exploitation plus diversifiée et équilibrée pour le chauffage et le bois d'oeuvre. La forêt est ainsi très variée en espèces et en âges (mélange de jeunes arbres, d'adultes et de vieux arbres), ce qui caractérise la ''futaie jardinée''. Selon les endroits du massif, on trouvera de la forêt de production, et, ailleurs, de la forêt paysagère, non productive, par exemple du coté Est de l'autoroute. Pour compléter le dispositif et le panel de la polyfonctionnalité forestière, on peut regretter l'absence d'un noyau (ou îlot) de conservation visant à l'amélioration de la biodiversité et l'amélioration des connaissances scientifiques sur le fonctionnement biologique des forêts de la moyenne vallée de la Garonne.

Outre l'intérêt du grand massif, dans un secteur géographique relativement peu boisé, l'intérêt écologique de la forêt du mas d'Agenais tient à la présence de stations de hêtres (Fagus sylvatica) (reliquat de l'influence pyrénéenne) avec notamment le scille lis-jacinthe (Scilla lilio-hyacinthus), hôte habituel de la hêtraie en montagne.

On note également la présence de la renoncule à tête d'or (Ranunculus auricomus), protégée en région Aquitaine et le muguet sauvage (Convallaria majalis), protégé en Lot-et-Garonne. L'intérêt faunistique n'a pas été récemment ré-évalué mais les potentialités concernant l'avifaune et les petits mammifères sont réelles et doivent faire l'objet de plus amples connaissances.

Des investigations complémentaires sont nécessaires notamment concernant les invertébrés, les batraciens, les reptiles, les lichens, les bryophytes et les champignons.

Des ZNIEFF de type 1 pourraient être définies au sein de cette vaste zone de type 2 dans la mesure où les connaissances du patrimoine naturel seraient améliorées et dans la mesure où les stations correspondant à la série du hêtre (combes, vallons humides ou frais) seraient identifiées et individualisées.

Commentaires sur la délimitation

La Znieff correspond au massif forestier du Mas d'Agenais situé sur une haute terrasse de la rive gauche de la Garonne.