Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 720008244
DUNES LITTORALES ENTRE LE-VERDON ET LE CAP-FERRET

(n° régional : 36470000)

Commentaires généraux

Le système plage/cordon dunaire/arrière-dune/dune boisée de l'Aquitaine constitue un ensemble écodynamique semi-naturel remarquable de la façade Atlantique. Cet ensemble présente, de l'estuaire de la Gironde (Gironde) jusqu'à l'Adour (Landes), une grande diversité de faciès morphodynamique et de cortèges végétaux.

En Gironde, de l'estuaire au bassin d'Arcachon, le cordon dunaire au sens large, en constante évolution, est composé de différents milieux très interdépendants les uns des autres. Plusieurs associations végétales se succèdent et consituent de nombreux habitats prioritaires pour leur conservation. La flore y est très spécialisée, très diversifiée et riche en endémiques, dont la linaire à feuilles de thym (Linaria thymifolia) et la linaire des sables (Linaria arenaria).

Pour la faune, il s'agit de milieux pouvant offrir des biotopes particuliers et originaux, permettant la présence et l'installation d'espèces d'intérêt patrimonial (entre autres pour certains amphibiens affectionnant les lettes humides) ou d'espèces en limites d'aires de répartition comme le lézard ocellé (Lacerta lepida).

L'entomofaune du littoral dunaire présente également un intérêt patrimoinal important en raison de la présence d'espèces endémiques et de nombreuses espèces caractéristiques de ces habitats dunaires.

Bien que l'ensemble du littoral présente un intérêt fort et une sensibilité importante, le secteur de Montalivet à Soulac reste particulièrement sensible : l'érosion est constante et forte et ce secteur offre une flore particulièrement riche en espèce végétale avec un groupement original plutôt xérophile et neutrophile parfois carbonaté à chêne vert (Quercus ilex), centaurée rude (Centaurea aspera), garou (Daphne gnidium) et troëne (Ligustrum vulgare). La mycoflore et l'entomofaune y sont également originales en raison de l'abondance des espèces méridionales et méditerranéennes.

L'ONF, depuis de nombreuses années, s'est orientée vers une gestion extensive et patrimoniale du cordon dunaire (gestion douce et génie écologique) et de l'arrière dune boisée avec entre autres la conservation d'une part importante de feuillus (diversification des essences) dans la pinède et la conservation des arbres agés ou morts.

Il subsiste néanmoins des problèmes importants qui menacent certains secteurs de dune : fréquentation touristique non contrôlée, pénétration de véhicules tout terrain, nettoyage drastique des plages.

La progression de l'urbanisation est plus maîtrisée grace à la loi littoral mais des risques existent encore à proximité des principaux bourgs du littoral.

Commentaires sur la délimitation

Cette ZNIEFF comprend l'ensemble du système dunaire littoral entre l'estuaire de la Gironde au nord et le bassin d'Arcachon au sud. Les limites latérales comprennent l'ensemble des formations suivantes : la plage (zone soumise aux marées), le haut de plage, l'avant-dune, le cordon dunaire, la dune grise, la frange forestière et l'arrière dune boisée.

Pour tenir compte de la dynamique des milieux, de la mobilité du cordon dunaire et des fonctions de l'arrière dune boisée (protection physique, écologie, faune et avifaune), la limite orientale est établie généralement sur le bas fond situé en arrière de la première dune boisée. Pour des raisons pratiques et de façon à faciliter le repérage, cette limite est établie généralement sur le chemin, la piste cyclabe ou la voie souvent présente sur cette zone. Elle inclut les boisements d'arrière-dune (forêts domaniales, forêts de protection) gérés de façon extensive par l'ONF et exclut les zones urbanisés ou aménagés.