Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 720008882
HAUTE CIZE : FORÊT D'ORION ET SOMMET D'EROZATE

(n° régional : 66090001)

Commentaires généraux

La forêt d'Orion fait partie des nombreuses hêtraies des Pyrénées-atlantqiues. Sa particularité réside dans la présence d'une résurgence qui est considérée comme la source de la Nive (de Béhérobie), alors que les premiers écoulements de surface commencent au pied de la grotte Harpea avant de s'infiltrer dans le sous-sol calcaire.

Cette hêtraie est entourée de landes atlantiques montagnardes pâturées par les moutons et les chevaux, et de pelouses sur les pentes du sommet d'Erozate.

Cette association de milieux, complétée par des falaises et des éboulis calcaires, accueille une avifaune importante comportant des grands rapaces tels que le gypaète barbu et l'aigle royal, un cortège de passereaux des éboulis de montagne (bruant fou, monticole de roche, merle à plastron) et d'importantes colonies de chocards à bec jaune et de craves à bec rouge.

Cet intérêt ornithologique est complété par la présence d'une importante colonie de mise bas de minioptères de Schreibers.

On notera aussi la présence de quelques cromlechs dans le secteur Erozate, dont l'étude a démontré l'existence de pratiques funéraires remontant à plus de 700 ans avant J.C. (Blot J., 1981).

Cette ZNIEFF est peu dégradée mais est pénétrée par des routes carrossables qui la rende vulnérable à la surfréquentation. Les risques potentiels concernent aussi un abandon de la pâture ou, à l'inverse, un surpâturage. La colonie de minioptères est exposée au dérangement éventuel par des spéléologues.

Commentaires sur la délimitation

La ZNIEFF est centrée sur la forêt d'Orion et intègre les terrains rocheux et herbeux qui l'entourent. Les limites précises correspondent aux points hauts qui définissent le sous-bassin versant des sources de la Nive, hormis au sud ou la limite correspond à la frontière franco-espagnole.