Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 720014267
ETANG DE L'ESCOUROU ET GROTTE DE SAINT SULPICE D'EYMET

(n° régional : 00002749)

Commentaires généraux

La ZNIEFF n'intégrait initialement que la grotte à chauve-souris de Saint-Sulpice d'Eymet. Ce site à chauve-souris est classé d'intérêt régional dans le cadre du plan national de conservation des chiroptères et est intégré à l'inventaire "Natura 2000" car c'est un site de reproduction pour deux espèces considérées comme rares et menacées au niveau Européen.

Toutefois, en raison de l'évolution du site (création de la retenue sur l'Escourou et formation d'un vaste plan d'eau), la zone est également devenue un site important pour l'avifaune : hivernage de divers oiseaux d'eau, dont certains présentent des effectifs relativement importants par rapport à la population hivernante nationale et haltes migratoires de nombreuses espèces de limicoles, même si les effectifs sont en général assez limités. Divers rapaces fréquentent également le plan d'eau en migration (milan royal, balbuzard).

Enfin, les rives en pente qui entourent le plan d'eau sont constituées en majorité de pelouses calcaires mésophiles et de boisements thermophiles à chêne pubescent et charme. Des relevés floristiques complémentaires seraient utiles afin d'estimer la valeur patrimoniale de ces pelouses, ainsi que celle de la végétation aquatique et amphibie du plan d'eau.

Le site à chauve-souris, partiellement inclus dans le bourg, est considéré comme relativement menacé.

Le plan d'eau est traversé par une départementale et les rives sont en partie aménagées pour la promenade. Ces deux éléments peuvent aboutir à un fort dérangement des oiseaux stationnant sur le plan d'eau, voire à des actes de malveillance.

Enfin, ce plan d'eau est utilisé pour le soutien d'étiage du Dropt, ce qui induit une gestion des niveaux d'eau adaptée à la pluviosité et aux besoins humains, sans tenir compte des stationnements d'oiseaux.

Commentaires sur la délimitation

La ZNIEFF correspond à la retenue collinaire aménagée sur le ruisseau de l'Escourou, ainsi qu'aux terrains en pente qui l'entourent (boisements thermophiles et mésobromion). Elle intègre également le bourg de Saint-Sulpice d'Eymet où se situent une résurgence avec grotte. Les terrains des plateaux environnants, plus agricoles, ne sont pas retenus.