Logos SINP

ZNIEFF 720020006
COTEAUX CALCAIRES DE LA ROCHEBEAUCOURT-ET-ARGENTINE

(n° régional : 27060002)

Commentaires généraux

Cette zone est connue depuis de nombreuses années pour ses stations floristiques abritant des espèces rares au niveau national, régional ou départemental. Certaines plantes n'ont pas été revues récemment (Linum austriacum, Ranunculus paludosus) et n'ont pas été prises en compte dans la liste d'espèces déterminantes.

La présence de pelouses calcaires riches en orchidées est également un élément déterminant dans la définition de la ZNIEFF. Ces milieux sont assez généralement en cours de fermeture sur ce site et pourraient disparaître à terme en l'absence d'entretien ou de gestion conservatoire.

La richesse en insectes est également notable mais des prospections complémentaires seraient utiles pour compléter l'évaluation de l'intérêt entomologique de la zone. Un papillon protégé a été identifié, mais des espèces rares au niveau régional ou départemental sont vraisemblablement présentes.

Le peuplement avifaunistique est également insuffisamment connu. La présence du bruant ortolan est un point à noter. Si sa reproduction est prouvée, il s'agira également d'un élément déterminant à prendre en compte dans l'évaluation de l'intérêt de la zone.

Commentaires sur la délimitation

A l'intérieur de la ZNIEFF de type II n°2706, cette ZNIEFF de type I correspond au secteur comportant la majorité des pelouses calcaires, notamment les plus riches en orchidées et les plus diversifiées. La limite peut aussi correspondre à des secteurs boisés qui proviennent de friches calcaires très évoluées.

Au sud-ouest, elle s'appuie ponctuellement sur le talus de l'ancienne voie ferrée et sur la départementale 12, ce qui permet d'inclure des stations botaniques intéressantes.

Quelques secteurs de culture sont situés à l'intérieur de la ZNIEFF, mais les cultures ou zones articicialisées périphériques sont systématiquement exclues.