Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 720020024
BASSIN VERSANT DE L'IRATI : FORÊT DE HÊTRE, ZONES TOURBEUSES ET AFFLEUREMENTS ROCHEUX

(n° régional : 00006712)

Commentaires généraux

Cette zone correspond à la partie française du bassin versant de l'Irati, affluent de la rivière Aragon qui rejoint l'Ebre. En conséquence les eaux collectées par l'Irati et ses affluents aboutissent dans la Méditerranée.

Cette situation, unique pour les Pyrénées-Atlantiques, fait que les points hauts sont situés à l'ouest, à l'est et au nord de la ZNIEFF, et non pas au sud sur la frontière franco-espagnole. De même, les cols si importants pour les passages migratoires de l'avifaune, sont sur la limite nord de la zone.

Cette ZNIEFF est constituée de 3 grands types de formations : des milieux herbacés (landes, pelouses d'altitude et zones tourbeuses), des affleurements rocheux et une forêt de hêtre, partie française de la forêt d'Iraty.

La forêt d'Iraty s'étend sur plus de 17.000 hectares et est considérée comme la plus grande hêtraie d'Europe. Toutefois, à peine 10 % ce cette forêt sont situés en France.

Cette ZNIEFF qui forme une cuvette constitue donc une petite partie d'un vaste secteur forestier et d'un vaste bassin versant, les deux étant situés en Espagne et orientés au sud. D'un point de vue fonctionnel (hydraulique, hydrologie, couloirs écologiques), cette zone ne peut donc être reliée majoritairement aux zones qui l'environnent sur le territoire français. L'illustration la plus flagrante de cette situation résulte des populations de truite fario du réseau hydrographique de la zone qui sont constituées de la souche méditerranéenne, qui se distingue génétiquement et par sa coloration de la souche atlantique présente sur le reste du réseau hydrographique des Pyrénées-Atlantiques. C'est pourquoi elle constitue une ZNIEFF de type I indépendante, contrairement à ce qui avait été fait lors de la première génération de l'inventaire.

La ZNIEFF de type II de la Haute-Soule (n° 72000938) est modifiée et amputée de la cuvette d'Iraty, la ZNIEFF de type I de la forêt d'Iraty (n° 720008874), qui faisait partie de la ZNIEFF de la Haute-Soule, est supprimée et la ZNIEFF de type II des montagnes de Saint-Jean-Pied-de-Port (n° 72000937) est également amputée de la cuvette d'Iraty.

On peut noter de plus que la partie française de la forêt d'Iraty est séparée en deux parties par la rivière Irati, la moitié orientale faisant effectivement partie de la Haute-Soule, mais la moitié occidentale faisant partie de la Basse-Navarre, pays de Cize.

La zone présente des indices d'activité humaine depuis au moins l'âge de bronze. L'activité sylvo-pastorale encore très présente de nos jours remonte à plusieurs milliers d'années. Celle-ci est à l'origine de la forte régression du chêne, progressivement remplacé par le hêtre, qui est désormais largement dominant (Bal M.C., 2006). Ce bois est ou a été exploité pour des usages variés allant de la construction de mâts (hêtraies cathédrales d'Iraty constituées d'arbres de plus de 30 mètres de haut) au bois de chauffe pour les forges locales et à la production de charbon de bois.

Les estives dispersées sur la zone sont encore très exploitées comme en témoignent les nombreux cayolars (abris de bergers) en activité. Le brebis et chevaux pâturent sur les pelouses et dans les clairières forestières. Les landes très diversifiées semblent préservées des dégradations que pourraient induire le pâturage, mais certaines parties de zones tourbeuses sont dégradées du fait du pâturage par les bovins (surpâturage et/ou piétinement).

Ces zones tourbeuses font partie des éléments majeurs constituant l'intérêt écologique de la ZNIEFF.

Commentaires sur la délimitation

Dans la mesure où les habitats déterminants sont inclus dans ses limites, le bassin versant de l'Iraty constitue les limites de la ZNIEFF (sommets et crêtes au nord, à l'ouest et à l'est). La limite sud correspond à la frontière franco-espagnole.